Srila Prabhupada

Rechercher sur le site :

 
recherche par freefind avancée

Amour, sexe et illusion

Le Karma, une justice infaillible

 

Publié par Jagad

    A LA RECHERCHE 
  D'UN MAITRE SPIRITUEL


Krishna, Le Maître sprituel originel
               
 
   
Deuxième Partie



La nécessité d'approcher un maître spirituel



Suite de la Première Partie


                               Nouvel email de Salim 

Bonjour,

Tout d'abord je vous remercie pour votre réponse à mon message. Je vous ai demandé des informations et des conseils, à propos des maitres spirituels.
Et suite à votre réponse, j'ai retenu qu'il faut s'adresser à des maitres fiables.
En effet mes questions étaient vagues. je n'ai pas d'experience dans ce domaine. l'idée de partir en inde me vient parce que, ce pays est réputé comme une réference, pour faire son experience spirituelle ( se détacher du monde materiel )et pour moi une experience spirituelle c'est, justement arriver à se sentir soi même.
Par ailleurs, je reste toujours hésitant par rapport à la necessité d'avoir un maître spirituel, donc je n'ai pas d'idée sur ce que je peux attendre du maitre, au fait c'est la question principale que je me pose.

J'espére que vous pouvez m'éclaircir sur ce point.

Merci de m'avoir proposé une correspondance. parce que j'aurais
eventuellement d'autres questions.

Merci et à bientôt

                   Salim

 


                                

 ___________


Bonjour Salim,


J'espère que vous allez bien et merci pour vos questions. C'est un plaisir pour moi de vous répondre.

En lisant ce deuxième email qui fait suite au premier, il apparaît qu''il ressort de celui-ci deux questions essentielles:

1) Quelle est la nécessité d'avoir un maître spirituel?

2) Que doit-on attendre du maître spirituel?

Nous allons donc commencer par la première question: 

Quelle est la nécessité d'avoir un maître spirituel?

Tout d'abord, permettez-moi Salim de vous dire que vous êtes fortuné. En effet, le fait de montrer un intérêt pour des questions d'ordre spirituel est assez rare. La Bhagavad-gita, explique (BG 7.3) que " parmi des milliers d'êtres humains, un seul, peut être recherchera la perfection". La grande majorité des gens se contentent de vivre leurs vies dans ce monde sans se poser de questions d'ordres métaphysiques telles que: " Qui suis-je?", "Qui est Dieu?" "Quelle est notre raison d'être en ce monde?" " Pourquoi existe-t'il la souffrance, la maladie, la vieillesse et la mort?", etc.... C'est pourtant, selon les Ecritures védiques de l'Inde, le premier devoir d'un être humain. Ainsi, le Vedanta sutra (un Ecrit essentiel) nomme cette recherche "brahma-jijnasa", la quête de la Vérité Absolue, et c'est l'unique privilège de la forme humaine.

La Bhagavad-gita nous informe que ce n'est qu'après avoir errée à travers de trés nombreuses espèces, animales et végétales, que l'âme obtient la chance de renaître dans un corps humain. C'est ce que l'on appelle communément la réincarnation ou la transmigration de l'âme (Bhagavad-gita 2.13). Et ainsi, parvenue à la forme humaine, la nôtre à présent, s'offre alors une opportunité unique : celle de s'enquérir de notre véritable nature et de Celle de Dieu, de la cause de notre souffrance et du moyen d'y remédier définitivement en atteignant la libération du cycle des morts et des renaissances et notre retour à Dieu.

C'est seulement lorsque l'on se place dans cette perspective, animé de motivations sérieuses (comme désirer comprendre sa propre nature et Celle de Dieu et de s'affranchir des chaines des réincarnations successives) qu'il devient essentiel d'approcher un maître spirituel authentique. Autrement dit, il ne sert à rien de parler de maître spirituel si l'on s'attend simplement à voir celui-ci, créer de l'or (comme un "guru" trés populaire en Inde le fait), ou bien nous procurer quelques médecines curatives (un médecin suffira), ou encore révéler quelques mantras pour "étendre sa conscience cosmique" ou je ne sais quelque autre attrape-nigaud de même acabit.


Donc, une fois que tous ces faux-semblants sont écartés et que la sincérité du candidat-disciple est établie on peut répondre avec force qu'il est absolument nécessaire d'approcher un maitre spirituel. Ainsi, et les Ecritures védiques le corroborent à maints endroits, sans les instructions et l'initiation d'un maître spirituelle authentique, il demeure tout à fait impossible de trouver une solution aux problèmes essentiels de l'existence et encore moins d'envisager la libération de ce monde matériel c'est à dire du cycle des morts et renaissances répétées.


Une personne réellement intelligente donc, qui se trouve dans ce monde matériel, ressentira le désir de s'en libérer car, comme le disait un grand maître spirituel, Srila Bhaktisiddhanta, à propos de l'univers matériel: " Ce n'est pas un endroit pour un gentleman." Ainsi, selon les Vedas, une personne est réellement évoluée et intelligente à partir du moment où elle se sent insatisfaite par rapport à l'existence matérielle. Quiconque prend naissance doit faire face aux problèmes inhérents à l'existence: la maladie, la vieillesse et la mort. 


Ainsi, un jour ou l'autre, nous devons tous tel Arjuna dans la Bhagavad-gita, faire face à une situation particulièrement embarrassante et source de grande perplexité: c'est la nature même de ce monde. Arjuna, le fameux et vaillant guerrier dont les exploits sont énoncés dans le Mahabharata, se trouve ainsi confronté à une situation particulièrement difficile et cause de grande perplexité: au moment de combattre il se rend compte que dans le camp adverse se trouvent des membres de sa propre famille. C'est une situation, on n'a pas de mal à l'imaginer, qui est pour lui alors, source de grande perplexité et de profonde détresse.


C'est alors qu'Arjuna, face à cette situation inextricable, choisit de se tourner vers son ami Krishna, afin de trouver en Lui la solution à ses problèmes. A cet instant Arjuna, comme le précise la Bhagavad-gita, ne voit plus Krishna, comme un simple ami mais comme le précepteur ou maître spirituel par excellence. Et il dit alors à Krishna (Bhagavad-gita 2.7) " Mon cher Krishna, je ne vois plus ce que je dois faire, je T'en prie indique moi clairement la voie juste. Je suis à présent Ton disciple et m'en remets à Toi; éclaire-moi, je T'en prie."


Si j'ai pris la peine de vous énoncer cet épisode de la Bhagavad-gita, le joyau de la culture védique, de la sagesse millénaire de l'Inde c'est dans l'intention de répondre à votre première question cher Salim; "quelle est la nécessité d'approcher un maître spirituel?", et si l'on pouvait de la façon la plus succinte possible, résumer ce qui vient d'être dit:


1) Oui , certainement il est nécessaire d'approcher un maître spirituel

2) Mais, encore faut-il pour cela savoir ce que sont les qualifications d'un réel maître spirituel afin de ne pas être fourvoyé.

3) Cela pose la question du degré de sincérité et d'intelligence du futur disciple autrement dit les qualifications du disciple.

4) Une fois que ces deux conditions sont remplies, il devient, sans aucun doute, nécessaire d'approcher un maître spirituel authentique.

5) Pour cela nous avons besoin de références sûres: les Ecritures védiques telle que la Bhagavad-gita, la quintessence des vedas, et tout comme Arjuna reconnaître Krishna, comme le maître spirituel parfait.
 

En effet s'il faut trouver un maître spirituel, pour être authentique celui-ci doit être absolument relié à Sri Krishna, c'est l'enseignement qui transparaît à travers toute la spiritualité indienne, les Ecritures védiques.

Vous parliez d'un voyage initiatique que vous aimeriez faire en vous rendant en Inde prochainement pour y trouver un maitre spirituel. Sachez, cher Salim qu'en réalité il n'est pas nécessaire de découvrir un maitre spirituel car ce maitre spirituel, selon les Vedas, existe déjà et Il est décrit dans toutes les Vedas, et trés clairement dans la Bhagavad-gita, comme étant Dieu, la Personne Suprême, l'Origine de tout ce qui est et le Maitre et Précepteur parfait: Sri Krishna.

Evidemment cela dit, on ne peut non plus accéder directement à Dieu, ou à Krishna, sans intermédiaire transparent. Et c'est là que le rôle du maître spirituel est nécessaire. Pour être authentique le maître spirituel doit être un représentant et un humble serviteur de Dieu ou Krishna. Une de ses qualifications essentielles et déterminantes est qu'il doit appartenir à une succession disciplique autorisée, appelé parampara en sanskrit. Il en existe quatre en Inde: celles qui proviennent de Brahma, Shiva, Kumaras et Laksmi. Tout maître spirituel autorisé devra faire parti de l'une ou l'autre de ses successions discipliques.

Si vous le voulez bien ..... dans un prochain article nous développerons plus la deuxième question : "Que doit-on attendre du maître spirituel?".

          A bientôt,

                     Jagadananda


                     SUITE...   A la recherche d'un maître spirituel n°3

Commenter cet article