Srila Prabhupada

Rechercher sur le site :

 
recherche par freefind avancée

Amour, sexe et illusion

Le Karma, une justice infaillible

 

Publié par Satsvarupa das Gosvami

               Srila-Satsvarupa-dasa-Goswami.jpg

par  Satsvarupa dasa Gosvami                                                                                                                                                                    


Apprendre aux gens à gérer leur stress dans le cadre de la vie quotidienne n'est pas le seul apanage des psychologues modernes . Les souffrances mentales causées par de grandes anxiétés, autant que les méthodes appropriées pour y rémédier, sont aussi anciennes que le monde. La connaissance védique de l'Inde ancienne, telle qu'enseignée aujourd'hui sous la forme de la conscience de Krishna, va directement à la source du problême et apporte des solutions qui aident, non seulement à mieux gérer le stress, mais plus encore, à éliminer complètement les causes mêmes des anxiétés, lesquelles nous empêchent de manifester pleinement notre potentiel de bonheur et  de joie de vivre.

L'approche psychologique moderne du problème de l'anxiété  est fondée sur une conception essentiellement biologique et psychique de l'être humain. Elle ne tient pas compte des dimensions spirituelles de la vie. Les recherches et conseils des psychologues ne sont, en conséquence, que partiellement utiles. Ainsi, afin de combattre les anxiétés, ont-ils recommandé d'adopter certains comportements mentaux et d'absorber certains médicaments. Mais, en dépit du succès (relatif) de leurs divers techniques, les psychologues ont fort peu connaissance du moyen même déliminer les causes fondamentales du stress. 

Des chercheurs de  l'hopital Beth Israël de Boston (USA), récemment, ont décidé d' introduire des techniques de méditation dans le but d'aider leurs patients à mieux gérer les situations stressantes. D'après leurs observations, pendant la pratique de la méditation en état de relaxation complète, l'effet de la norepinéphrine, (une hormone "d'alarme" qui augmente la pression artérielle et accélère le rythme cardiaque) est neutralisée. Le magazine Health (Santé) rapporte:

Pour pouvoir méditer, une personne doit s'asseoir confortablement dans un endroit paisible, et  répéter un mot, une prière, un son ou une phrase tout en gardant une attitude passive vis à vis des pensées qui  jaillissent spontanément dans le mental. L'aura de calme que la méditation apporte est le résultat bien connu de la relaxation - caractérisée par une diminution de la pression artérielle, du rythme cardiaque...

En tant que dévots de Krishna nous sommes heureux de voir mentionner la méditation sur un son ou une prière - connue dans le language Védique en tant que "méditation sur mantra" - comme méthode thérapeutique psychiatrique. (Cela n'a rien à voir avec les accusations de "lavage de cerveau"ou d'hypnotisme, revendiquées par les mouvements antisectes.) Cependant, nous ne pouvons pas adhérer complètement à ce mode de pratique de la méditation sur mantra. Le chant du maha-mantra Hare Krishna entraine sans nul doutedes effets bénéfiques d'ordre mentale et physique, tels ceux rapportés  par l'équipe de recherche médicale de Beth Israël, mais il ne faut pas omettre le fait, si l'on désire véritablement en tirer plein bénéfice, que la méthode de méditation sur mantra requiert d'être pratiquée en pleine connaissance de cause c'est à dire en comprenant pleinement sa nature spirituelle.

A l'origine, le but de toute forme de méditation authentique est de manifester la dimension spirituelle qui est au coeur de la conscience humaine. Le réel soulagement des souffrances de l'existence, comme aussi le soulagement des anxiétés rattachées à celles-ci, ne peuvent intervenir qu'une fois que l'on a compris qu'elle est sa position constitutionnelle ; celle d'une âme spirituelle éternelle. Ce bien-être ultime devrait être poursuivi et atteint, et l'on ne devrait pas se contenter uniquement d'une approche partielle "médicinale" car cette seule approche "médicinale" de l'anxiété n'est pas en mesure de supprimer véritablement les causes profondes des anxiétés.

 Dans l'épique et sublime Bhagavad-gîtâ, le Seigneur Krishna instruit Son ami Arjuna sur le champ de bataille de Kurukshetra (Inde). Célèbre et puissant guerrier, Arjuna est envahi à l'instant de combattre d'une angoisse profonde. Il demeure comme figé devant Krishna, incapable d'agir et de penser, paralysé par la crainte de mourir. C'est à cet instant  que Krishna commence a révéler à Arjuna une connaissance supérieure, la connaissance spirituelle:

Tu-t-affliges-sans-raison.jpg 

Bien que tu tiennes de savants discours, tu t'affiges sans raison. Ni les vivants, ni les morts le sage ne les pleure. (Bg 2.11)
 

Le Seigneur Krishna  commence par révéler alors à Arjuna la nature du  moi véritable, au delà du corps et du mental. L'âme spirituelle, laquelle constitue notre identité réelle, n'est pas sujette à aucune forme de destruction quelle qu'elle soit, contrairement au corps matériel, de nature, lui, temporaire et périssable.  Elle est aussi, par nature, remplie de félicité et de connaissance (celles-ci pouvant être réalisée directement à travers la pratique du yoga). La Bhagavad-gîtâ enseigne la technique du yoga et de la méditation afin de nous élever à un niveau d'éveil de la conscience tel, que nous pouvons conserver une parfaite maîtrise de soi,  même alors que nous sommes confrontés à des situations difficiles :

En cet heureux état, il jouit, à travers ses sens spirituels, d'un bonheur transcendantal infini. Cette perfection atteinte, il sait que rien n'est plus précieux , et ne s'écartera pas désormais de la vérité, mais y demeurera, imperturbable, même au coeur des pires difficultés. Telle est la vraie libération de toutes les souffrances nées du contact avec la matière. (Bg 6-21/23)


La vaste somme de connaissance spirituelle, contenue dans la Bhagavad-gita- consistant en la connaissance du karma et de la réincarnation, du  processus d'engagement dans le service de dévotion offert à Dieu (le bhakti-yoga) alors même que l'on poursuit ses occupations normales au sein de la société, des directives à suivre sur la voie conduisant à la plus haute libération à travers le développement de l'amour de Dieu - sont tous adaptés complètement à la vie au vingt et unième siècle. Ces enseignements ne sont pas irréalisables ou utopiques. Ils ne promettent pas non plus un salut instantané (sans les efforts requis de purification intérieure). La Bhagavad-gîtâ étant profondément concernée par la précarité de la condition humaine, nous recommendons donc de l'étudier, non pas seulement en tant que simple foi religieuse, mais aussi comme le moyen unique de nous aider à dépasser les anxiétés de la vie courante.

Chaque jour, chacun de nous fait face à un champ de bataille hostile, constamment menacé par les inévitables attaques de la maladie, la vieillesse et, à la fin, de la mort. Si nous n'avons rien de mieux, sur lesquels reposer notre confiance et notre dépendance, que les ressources du corps et du mental, alors nous souffrirons sans nul doute d'anxiété puisque nos supports sont faillibles et, en fait, certains un jour ou l'autre, de nous faire défaut. Les tentatives de renforcer l'égo ou d'améliorer son bien-être personnel à l'aide de divers pratiques de techniques psychologiques telles que la pensée positive ou la méditation impersonnelle se révèleront tôt ou tard insuffisantes.  

Ce n'est qu'une fois que l'on s'établit fermement dans la conscience de sa nature d'âme spirituelle éternelle, en relation avec Dieu, la Personne Suprême et sous Sa protection, que l'on  peut être réellement rassuré et confiant, même alors que l'on marche sur le champ de bataille de la vie.

La pratique de la méditation sur mantra, sous la directive d'un maître spirituel qualifié, sera particulièrement efficace. Pratiquement parlant, les techniques de méditation des âges précédents sont irréalisables pour notre époque. Elles requièrent la pratique de grandes austérités et de vivre retiré du monde, des conditions qui ne sont ni conseillables, ni possibles à l'heure actuelle.

Chanter le mantra Hare Krishna :
 

Hare Krishna Hare Krishna  Krishna Krishna Hare Hare
Hare Rama Hare Rama
  Rama Rama Hare Hare

  est une pratique facile que l'on peut accomplir dans n'importe quelle situation. Non seulement, le chant de ce mantra régularisera les battements cardiaques et le métabolisme corporel, augmentera les ondes alpha du cerveau, et diminuera la pression artérielle, mais beaucoup plus important encore, il nous aidera à transcender  les anxiétés liées au corps temporaire et au mental, et  nous permettra d'agir dans ce monde pour notre plus haut bienfait et celui des autres.

Commenter cet article