Srila Prabhupada

Rechercher sur le site :

 
recherche par freefind avancée

Amour, sexe et illusion

Le Karma, une justice infaillible

 

Publié par Jagadananda

 

suite de la  Première Partie:


 

Pour résumer; protéger la population des charlatans de toutes sortes officiant au sein de sectes dangereuses (SD) est tout à fait nécessaire et  urgent, mais ne nous trompons pas de cible. Il faut dire que c'est une grave erreur de considérer le Mouvement pour  la Conscience de Krishna (l'Iskcon) de Srila Prabhupada comme dangereux. Au contraire, comme  l'ont compris jusqu'aux plus grands niveaux du pouvoir, l'Angleterre et l'Inde, son action est bénéfique pour la population.

Si la Commission avait été plus compétente pour lutter contre les SD, elle n'aurait certainement pas mise les Dévots de Krishna sur la "liste noire" et ainsi, porter atteinte dangereusement à leur crédibilité auprès de la population francaise. Dangereusement, car en faisant cela, elle risque de nuir directement à l'objectif proposé; la lutte plus efficace contre les sectes dangereuses. Ainsi, la Commission aurait dû reconnaître les  Dévots de Krishna comme une aide à leurs luttes plutôt que de les assimiler à un groupe dangereux.
                            


La conscience de Krishna: 
une aide précieuse dans la lutte contre les sectes dangereuses.

 

Comment les dévots de Krishna peuvent-ils aider à la lutte contre les SD ? Leur aide peut être de deux ordres: directes et indirectes:

  •   Une aide directe: aider à déterminer quels sont les critéres précis qui  permettent d'établir la différence essentielle entre une religion authentique et un mouvement sectaire. Ce point est absolument essentiel si l'on veut se donner les moyens de  lutter efficacement contre les SD, jusqu'à les supprimer ou, tout du moins, les empêcher de nuire. Il faut bien admettre que le gouvernement et les différentes association anti-sectes n'ont pas remportés de résultats décisifs face aux sectes vraiment dangereuses, et celles-ci continuent de prospérer sans être véritablement menacer. Quelle est la raison essentielle de cette inefficacité? C'est que le gouvernement et les associations diverses qui essayent de les combattre, nagent dans le flou le plus complet lorsqu'il s'agit de définir  les principaux critères permettant d 'établir, légitimement, la différence entre une religion authentique et une secte? Ainsi, les mouvements anti-sectes avouent eux-mêmes qu'ils ont beaucoup de mal à "coincer" les SD sur le terrain de la légitimité philosophique et dogmatique . Les procureurs et les juges, lorsque ces mouvements sont amenés devant les tribunaux pour répondre de certaines accusations (portées souvent par d'anciens membres contre eux), ont également beaucoup de difficultés sur ce terrain de la légitimité du dogme et de leurs activités, défendue bec et ongles, par les SD et leurs avocats experts. Et l'on a ainsi pu voir même , notamment au Etats Unis, un  juge  être "embobiné" par l'Eglise de Scientologie, à tel point qu'il déclara dans sa déclaration accompagnant le verdict finale: "l'Eglise de Scientologie est une religion authentique!"  C'est loin d'être un cas isolé, et il apparaît urgent d'établir les véritables critères qui permettrons de juger si un mouvement est une religion authentique ou une secte dangereuse. C'est un sujet qui est assez vaste et qui mérite d'être développé, et nous nous proposons de le faire dans un prochain article dans "Retour à Krishna"qui aura pour titre: Qu'est-ce qu'une religion authentique?

 

  •  Une aide indirecte:  en permettant à la population en général, de pratiquer la Conscience de Krishna , les Dévots de Krishna , lui fournissent les armes ou les moyens les plus efficaces pour se défendre elle-même contre l'influence des SD. Ce point mérite certainement des explications. Il faut comprendre que l'on ne pourra pas avoir de résultats efficaces contre les SD, uniquement  par la seule répression. La politique de la "chasse aux sorcières" qui a été adoptée par le gouvernement, (l'ADFI au passage est financée à 90% par la gouvernement) et les associations anti-sectes ne suffira pas à résoudre le problême. Si les SD ont une telle influence aujourd'hui, c'est parce qu'elles répondent  à un besoin grandissant de spiritualité dans la population. C'est un point que la Commission, les mouvements et associations anti-sectes ne semblent pas comprendre; ce n'est sûrement pas le  désir de vivre une expérience spirituelle et un plus grand épanouissement intérieur qui sont  condamnables en soi, mais bien plutôt la naïveté et l'ignorance qui l'accompagnent. Le désir de spiritualité, de rencontre avec Dieu et, l'aspiration à la véritable connaissance (pas uniquement d'ordre matérielle), à trouver les réponses aux questions fondamentales de l'existence telles que celles concernant l'origine de l'existence, la question de la souffrance, de la maladie, de la mort sont inhérentes à la vie   humaine.  Ainsi, cette aspiration humaine à la spiritualité ne constitue en soi certainement pas une tare, une déficience d'adaptation à la "véritable" société. Elle  est plutôt même souhaitable, et  représente, au contraire, un signe d'intelligence et de sensibilité supérieures. Selon les grands acharyas, les maîtres spirituels  et les Ecritures  Védiques, la vie humaine commence, et se démarque réellement de la vie animale qu'à partir du moment où l'être humain commence à se poser sérieusement ces questions existentielles. (athato brahma jijnasa). Et l'Hitopadesa précise que l'homme dépourvu de vie spirituelle n'est pas mieux qu'un animal raffiné.

En ce qui concerne le point précédent sur l'aspiration innée des êtres humains à la spiritualité, sous une forme ou une autre, l'histoire  de la Russie communiste est particulièrement significative. Pendant près de quatre vingts ans, les communistes ont essayé, en vain, de supprimer la spiritualité et la religion de la Russie. Et, malgré cette longue période d'oppression religieuse, celle-ci se révèle être, de nos jours, toujours bien présente et vivante. L'aspiration à la spiritualité, la dévotion envers un Dieu Suprême, la prière, l'adoration sont des attributs de l'âme inséparable de la condition humaine.
 
Donc, pour revenir au point initial; c'est en favorisant la pratique de la spiritualité authentique pour l'être humain que l'on résoudra à moyen et long terme,  le problême de l'influence des SD et non pas seulement, en essayant de les combattre par la répression. Répressions, d'ailleurs, tout à fait relatives dans nos sociétés démocratiques, où comme nous l'avons déjà expliqué, les SD manipulent la loi et profitent entre autre, du champ libre qui leur est laissé avec le principe de liberté de la  pratique religieuse contenu dans les constitution des pays dans lesquels elles sévissent.  Ainsi, si l'on permet à une personne en quête de spiritualité, d'approcher le Mouvement pour la Conscience de Krishna est ainsi, de vivre une réelle expérience religieuse enrichissante, positive et satisfaisante, elle n'aura pas le désir d'aller voir ailleurs au risque de tomber sur les SD.

Maintenant, que veut dire une expérience spirituelle enrichissante et positive? C'est essentiellement et d'une part;

  •  L'acquisition de la connaissance spirituelle ou transcendantale à travers l'écoute et l'application pratique des Ecritures Védiques tels que la Bhagavad gita et le Srimad Bhagavatam, transmise par l'intermédiaire d'un maître spirituel autorisé. Pour être autorisé, ce maître spirituel doit appartenir à une succession disciplique  (parampara) qui remonte à Dieu Lui même ou Krishna. Le Mouvement pour la Conscience de Krishna remplit ces conditions d'authenticité en la personne de son Fondateur-Acharya (Acarya signifie: celui qui enseigne par l'exemple); Sa Divine Grâce A.C. Bhaktivedanta Swami Prabhupada, authentique représentant de Krishna,  Dieu la Personne Suprême, 32 ème chainon dans la succession disciplique. Il existe également, d'authentiques maîtres spirituels dans l'Iskcon; les disciples et grands disciples de notre Fondateur-Acarya  qui sont ses dignes représentants.

 

  • D'autre part, le nouveau pratiquant ou bhakta, s'adonnera à la pratique du chant du maha-mantra Hare Krishna afin de purifier son coeur et de goûter un plaisir spirituel supérieur. Bien sûr, il existe bien d'autres pratiques dans la Conscience de Krishna, (Il existe   neuf pratiques pour le Bhakti Yoga)  mais pour ne pas surcharger le propos qui nous concerne, on peut résumer succintement en ce qui concerne le point de l'expérience enrichissante en la pratique du sravanam/kirtanam; l'écoute et le chant c'est à dire, l'acquisition du savoir spirituel transcendantale  et le plaisir du chant des Saints Noms de Dieu (Hare Krishna Hare Krishna Krishna Krishna Hare Hare / Hare Rama Hare Rama Rama Rama Hare Hare) , individuellement (japa) ou,collectivement - dans un temple ou à l'extérieur (kirtan)-. Tout ce que nous avançons n'a rien de théorique et d'abstrait,  nous avons vu personnellement, des dizaines de personnes  transformées (purifiés de leurs mauvais penchants et désirs matériels ), et comblées de bonheur par l'écoute suivie de l'enseignement de la Bhagavad gita et du Srimad Bhagavatam - Son complément - et par la pratique du chant des Saints Noms de Dieu, en la compagnie revigorante des dévots sincères. Et c'est cela; cette satisfaction profonde et réelle de l'âme et l'acquisition de la connaissance transcendantale qui  aide à combattre indirectement, mais efficacement, l'influence des SD et toutes les commissions que l'on pourra créer n'auront qu'un effet restreint sur celles-ci, tant que les gens ne seront pas armés de la connaissance spirituelle véritable provenant de Dieu, la Personne Suprême Lui-même et n'auront pas accés à une expérience spirituelle puissante et authentique. Ainsi, ayant la possibilité de devenir des dévots sincères et avancés dans leurs pratiques spirituels, ils ne se laisseront jamais "embobinés" par les imposteurs de toutes sortes, de la même façon qu'un expert dans le connaissance des pierres précieuses  jamais ne confondra une pierre ordinaire avec une pierre précieuse .

Ainsi, pourquoi cher gouvernement de France, toi la patrie des droits de l'homme et de ses libertés fondamentales ne pas reconnaître enfin, au lieu d'essayer d'y faire obstacle, l'action utile et bénéfique du Mouvement pour la Conscience de Krishna ( l'ISKCON) en te joignant à Mr Tony Blair pour dire:

" Le Mouvement International pour la Conscience de Krishna (l'ISKCON) est un modèle qui montre combien les communautés religieuses contribuent de façon importante à construire de fortes communautés (la communauté Indienne) et s'engage dans un large éventail d'activités variées  à caractère bénévole qui sont bénéfiques à la communauté au sens  large."   Mr Tony Blair, Premier Ministre de l'Angleterre.                                                                         

Commenter cet article

Maya 13/06/2007 20:41

This is the best posting I have read so far. The arguments are presented in a logical and systematic way. Well done Jagad.