Srila Prabhupada

Rechercher sur le site :

 
recherche par freefind avancée

Amour, sexe et illusion

Le Karma, une justice infaillible

 

Publié par Jagad

Le lecteur idéal 

 



Le texte suivant est extrait de "Prabhupâda Meditations", un ouvrage en quatre volumes de Satsvarupa Maharaja parus en 1990. En voici l'épigraphe - courte citation en tête du livre qui en indique l'esprit - extrait du Srimad Bhagavatam (4.24.15):


 


Lorsque tous les fils de Pracinabarhi quittèrent le foyer paternel pour se livrer à la pratique de l'austérité, ils rencontrèrent Siva, qui, dans sa grande miséricorde, les instruisit à propos de la Vérité Absolue. Tous les fils de Pracinabarhi méditèrent alors sur ses instructions, les récitant et les vénérant avec soin."

              Teneur et Portée 

 " Un disciple doit toujours méditer sur l'ordre du maître spirituel: il n'y a pas de méditation plus parfaite. Non seulement il faut méditer sur cet ordre, mais également trouver le moyen de le vénérer et de l'accomplir parfaitement."

 


Srila Prabhupada, vous enseignez Krishna directement mais il faut beaucoup de patience pour écouter et lire. Nous sommes si distraits. Aussi, si quelqu'un  lit simplement vos livres avec patience et soumission, son service est de première qualité. Le lecteur idéal de vos livres parvient à connaître Krishna face à face en tant que Dieu, la Personne Suprême. Et ce lecteur vit avec vous comme Son meilleur ami.


Le lecteur idéal n'a pas à être un de ceux qui a eu votre compagnie personnelle dans votre forme vâpuh, - vâpuh - , malgré qu'il (ou elle ) aime écouter parler des divertissements de Prabhupâda. Mais le moment qu'il affectionne le plus est le moment où il  lit vos livres. Alors, il est avec vous et avec Krishna. Même nous, qui étions en votre compagnie, savions que l'essence de la conscience de Krishna se trouvait dans vos écrits. Vapuh signifie la compagnie ou le service physique du maitre spirituel alors que vâni signifie servir le maître spirituel en servant ses instructions.


Le lecteur de vos livres reste humble en ce qui concerne sa relation avec vous. Il garde les livres dans une bibliothèque et protège chacun d'une couverture transparente. Il essaie de vivre en la compagnie des dévots, de donner de l'argent au mouvement pour la conscience de Krishna, de prêcher selon ses capacités, d'adorer les Murtis, de chanter les Saints Noms. Et il excelle particulièrement dans l'art de goûter la lecture.


Il a lu tous ce que vous avez écrit, plusieurs fois, mais son enthousiasme pour les relire ne diminue jamais. Il pense, " Le moment est venu de commencer à relire le Premier Chant (Srimad Bhagavatam) de nouveau. " Et ainsi la saga transcendantale de Vyâsa parlant à Suka, Suka à Pariksit, Sûta aux sages de Naimisaranya - se déploie devant lui encore et encore, avec un émerveillement toujours intacte.


Il aime, plus particulièrement, qu'on lui rappelle l'importance de la lecture et il apprécie des versets comme,


" Les paramhamsas, les devots qui connaîssent l'essence de la vie, sont attachés à Krishna au plus profond de leur coeur, et  leur but est Krishna. Naturellement, à chaque instant,  ils s'entretiennent  de Krishna car de tels propos sont toujours remplis de fraîcheur. Ils y sont attachés tout comme les matérialistes sont attachés aux femmes et à la vie sexuelle." (Bhâg. 10.13.2)


Il a trés peu d'attirance pour d'autres livres. Il est incapable de s'intéresser à d'autres sujets de conversation. Il préfèrera rester chez lui avec votre livre. Même quand il se rend dans un lieu saint comme Vrndavana, il aime y lire aussi. Il ne peut l'expliquer, mais il sait qu'il commence à entrevoir le darsana du Seigneur Suprême dans les pages de vos livres. Il n'est pas exceptionnel, il en a bien conscience, et cependant vous promettez :


" Les divertissements absolus de Dieu, la Personne Suprême, Krishna, revêtent une si grande puissance que par l'écoute, la lecture et le souvenir de ce livre, (le livre de) Krishna, on est sûr de se rendre au monde spirituel, chose  normalement trés difficile à obtenir."


Srila Prabhupâda, j'aspire à devenir  ce lecteur idéal. J'aimerai  au moins, pouvoir le rencontrer. Nul effort serait necessaire pour me convaincre, car, en le voyant en train de lire, naturellement, j'augmenterai  ma lecture . Il m'aiderait à me rappeler la meilleur méthode pour vous rencontrer. De lui , je veux apprendre la méditation sur Prabhupâda.

Commenter cet article