Srila Prabhupada

Rechercher sur le site :

 
recherche par freefind avancée

Amour, sexe et illusion

Le Karma, une justice infaillible

 

Publié par Steven Rosen

TU NE TUERAS POINT
Un véritable dévot de Dieu est l'ami de tous les êtres








 

 
Le texte suivant est présenté en réponse à un commentaire (n° 2) de Josiane qui demandait quels étaient les passages de la Bible soutenant le végétarisme. C'est un extrait d'une petite publication écrite par Steven Rosen (un dévot américain écrivain) intitulée "La Bible, essai ésotérique" .





Bien que plusieurs passages de la Bible semblent sanctionner la consommation de la chair animale, il faut les comprendre d'après le contexte.

Plutôt que de recourir à l'expédient d'ugence que dut adopter Noé à la suite du déluge qui détruisit toute végétation et que décrit Genèse 9.3, le régime alimentaire original énoncé par le Seigneur (Genèse 1.29) doit cependant retenir davantage notre attention: "Et Dieu dit: Voici, Je vous donne toute herbe portant de la semence et qui est à la surface de toute la terre, et tout arbre ayant en lui du fruit d'arbre et portant de la semence: ce sera votre nourriture." Dieu indique d'ailleurs dans un verset suivant que ce régime est "bon" tandis que l'autre mentionné plus tard, le régime carné, fut permis "à seule fin d'assouvir leur concupiscence." Tout cela est décrit très clairement mais, encore une fois, doit être étudié d'après le contexte.


Les cailles envoyées par Dieu après que les enfants d'Israël se "lassèrent" de Sa manne  (Nombres 11: 31) est un excellent exemple d'un passage cité hors de son contexte. A vrai dire, les versets 31 et 32 (des Nombres) décrivent les cailles et le festin qui s'ensuivit; mais il faut lire le verset 33 pour saisir tout l'impact de ce passage: "Comme la chair était encore entre les deux dents, sans être mâchée, la colère de l'Eternel s'enflamma contre le peuple, et l'Eternel frappa le peuple d'une très grande plaie: Dieu n'était pas heureux de les voir manger de la viande."

Il devient aussi évident lorsqu'on étudie l'histoire de l'Eglise primitive, que les pères fondateurs optèrent pour l'idéal végétarien. Etudiez leurs vies. Tertullien, Pline, Origène, St Jean Chrysostome: la liste n'en finit plus. Entre parenthèses, que ces premiers pères de l'Eglise furent des végétariens déclarés nous en dit beaucoup sur le contenu de la Bible avant que les divers Conciles oecuméniques ne viennent la modifier...

Ce fut l'empereur Constantin qui au quatrième siècle contraignit les chrétiens végétariens à entrer dans la clandestinité puisqu'il mangeait de la viande. De plus, c'était un pervers et les livres d'histoire de l'église regorgent de récits où il déverse du plomb en fusion dans la bouche des chrétiens végétariens à cause de leur régime alimentaire. Il tua également son épouse en la plongeant dans une cuve d'eau bouillante.


La connaissance scripturaire s'avère simple pour ceux qui sont simples, mais difficiles pour les êtres malhonnêtes. La Bible dit clairement: "Io tirtzach" , "Tu ne tueras pas". (Exode 20: 13). On ne saurait être plus simple.


Un des plus grands érudits de linguistique du vingtième siècle, le docteur Reuben Alcalay, écrit dans son oeuvre monumentale, le Dicitionnaire hébreu/ anglais complet que le mot "tirtzach" désigne "toute forme de mise à mort". Le mot "lo", vous l'avez peut-être deviné, signifie "ne pas" en d'autres mots: NE TUE PAS! admettons-le, la Bible ne pourrait être plus clair sur ce point.

 

Il en va de même des Ecritures védiques. En fait, les Védas dépassent même le végétarisme puisque le fait de tuer les légumes entraîne aussi une conséquence. Les Védas prescrivent donc un régime lacto-végétarien, car c'est celui qui nuit le moins aux autres êtres vivants. Les Ecritures védiques prônent aussi une méthode spéciale capable de nous affranchir des conséquences minimales qu'entraîne le fait de tuer des plantes. La Bhagavad-gita (9.26) nous en donne l'essence qu' élabore ensuite le Srimad Bhagavatam. Lorsqu'on applique cette méthode, axée sur le chant du Saint Nom du Seigneur imbu d'amour et de dévotion, notre nourriture prend le nom de prasadam, ce qui en sanskrit signifie "la grâce du Seigneur".





**********

 


Plusieurs érudits bibliques persistent dans leur théorie que le Christ mangea de la chair animale, évidemment influencés dans leurs opinions par leurs moeurs personnelles. Le désir d'adhérer à un préjugé et d'appuyer une tradition déjà établie est un trait de la nature humaine depuis des siècles; or la vérité semble désormais revêtir plus d'importance alors que l'homme exerce son indépendance dans tant de domaines.

 

 

ANCIEN TESTAMENT

 

 

"Et Dieu dit: Voici, Je vous donne toute herbe portant semence, qui est à la surface de toute la terre, et tous les arbres qui ont des fruits portant semence: ce sera votre nourriture."

               (Genèse 1.29)

(Ce verset indique que l'homme doit être végétarien.)

 

"Seulement, vous ne mangerez pas la chair avec son âme, avec son sang. Mais Je demanderai compte du sang de chacun de vous. J'en demanderai compte à tous les animaux et à l'homme, aux hommes entre eux, Je demanderai compte de l'âme de l'homme."

               (Genèse 9: 4-5)

(Il est interdit à l'homme de manger de la viande; celui qui en mange devra payer ce geste de sa vie. Voilà ce qu'on appelle le karma.)

 

"Que M'importent vos innombrables sacrifices? dit le Seigneur. Je suis rassasié des holocaustes de béliers et de la graisse des veaux. Le sang des taureaux, des brebis et des boucs Me répugne. Quand vous étendez les mains, Je détourne les yeux. Vous avez beau multiplier les prières, Je n'écoute pas: Vos mains sont pleines de sang."

               (Esaïe 1: 11.15)

(Dieu refuse même les prières des mangeurs de viande.)


"Celui qui tue un boeuf est comme celui qui tuerait un homme."

                (Esaïe 66:3)


(Tuer un boeuf ou une vache équivaut à un meurtre.)

 
"C'est pour tous vos descendants une loi perpétuelle, en quelque lieu que vous demeuriez: vous ne mangerez ni graisse ni sang."

              (Lévitique 3: 17)


(Voici un commandement -piège: on ne peut en effet manger de la viande sans manger aussi du sang. Ce verset est à l'origine de la viande Kasher -viande dont on a vidé le sang.)


"Où que vous habitiez, vous ne mangerez pas de sang, qu'il sagisse d'oiseau ou d'animaux. Quiconque mange du sang, quel qui soit, celui-là sera retranché de sa race."

               (Lévitique 7: 26-27)

 

*********

   

 

NOUVEAU TESTAMENT

 



"C'est donc le Seigneur Lui-même qui va vous donner un signe. Voici: la jeune fille est enceinte et va enchanter un fils qu'elle appellera Emmanuel. De crème et de miel il se nourrira jusqu'à ce qu'il sache rejeter le mal et choisir le bien."

          (Esaïe 7: 14-15)


(Les chrétiens aiment citer le premier verset comme preuve que Jésus est le sauveur: mais ils citent rarement le deuxième qui dit qu'il sera végétarien.) 
 


"Ce qui est bien, c'est de s'abstenir de viande et de vin et de tout ce qui peut être pour ton frêre une occasion de chute, de scandale ou de faiblesse."

          (Romains 14: 21)


"C'est pourquoi, si un aliment doit causer la chute de mon frère, je me passerai de viande à tout jamais, afin de ne pas causer la chute de mon frère."

          (I Corinthiens 8: 13)

 




Commenter cet article