Srila Prabhupada

Rechercher sur le site :

 
recherche par freefind avancée

Amour, sexe et illusion

Le Karma, une justice infaillible

 

Publié par Srila Prabhupada

  VIVRE DES DONS 
    DE LA NATURE   
 

La-terre-et-les-vaches-vraie-richesse.jpg


DEUXIEME PARTIE:    



 suite de la PREMIERE PARTIE



Et réaliser le but ultime de l'existence


"Le progrès dans la civilisation ne s'évalue pas en termes d'usines et de manufactures qui détériorent les meilleures qualités de l'homme, il se base, au contraire, sur le développement des puissants instincts spirituels de l'être humain, et sur l'occasion qui lui est offerte de retourner à Dieu dans le monde spirituel...
 

    L'énergie humaine doit être mise en oeuvre de façon appropriée, c'est-à-dire au service des sens supérieurs de l'être pour qu'ils se développent et permettent à ce dernier de saisir la réalité spirituelle, en quoi gît la solution aux problèmes de l'existence." - Srimad Bhagavatam 1.11.12 -


    "La nature a déjà tout prévu pour nous nourrir", dit Srila Prabhupada. "Dieu a pensé aussi bien à l'éléphant qu'à la fourmi...

     Tous les êtres sont entretenus par le Seigneur Suprême, si bien que l'homme intelligent ne doit  pas peiner outre mesure en vue d'accroître son confort matériel. Il doit plutôt conserver son énergie pour progresser dans la conscience de Krishna." - Srimad Bhagavatam 7.14.4 -

  
     "Les êtres démoniaques sont très désireux d'instaurer un système dans lequel les gens peineraient à la tache comme des chats, des chiens et des porcs; au contraire, les dévots de Krishna veulent, quant à eux, enseigner la Conscience de Krishna afin que tous les gens soient satisfaits en menant une vie saine et progressent dans la conscience de Krishna." - Srimad Bhagavatam 9.24.59 -

    " Si l'homme souffre, c'est que le but de son existence s'entache du désir d'accaparer les ressources de la nature. En effet, plus il cherche à exploiter de nouvelles ressources en vue du plaisir des sens, plus il s'enlise dans l'énergie matérielle illusoire du Seigneur; la détresse du monde entier, loin de se calmer, ne fait alors qu'augmenter." - Srimad Bhagavatam 2.2.37 -
  
"Le progrès, chez l'homme, doit viser à rétablir la relation qui l'unissait jadis à Dieu, ce qui n'est donné à aucune autre espèce vivante. Il lui faut en outre réaliser la futilité du phénomène matériel, y reconnaissant un fantasme éphémère, et s'efforcer de mettre un terme à la souffrance. Une société d'animaux raffinés infatués d'eux-mêmes, et toute entière axée sur le plaisir des sens, voilà bien une illusion qui ne saurait guère mériter le nom de civilisation." - Srimad Bhagavatam 2.2.4-


    "Le progrès matériel d'une civilisation se consume dans les affres de la guerre et de l'indigence. Les spiritualistes doivent donc acquérir une force de pensée qui leur permette de demeurer impertubables dans leur détermination, même si certaines circonstances venaient éventuellement troubler le cours d'une vie de simplicité, vouée à de hautes pensées." - Srimad Bhagavatam 2.2.3 -

    "Toute la société humaine soit adorer Sri Vishnu. A l'heure actuelle, cependant, l'homme ignore que là réside le but ultime, la perfection de l'existence. Aussi, plutôt que de leur apprendre à adorer Vishnu, on enseigne aux hommes le culte de la matière.

   
  Selon l'orientation actuelle de la société, l'homme croit pouvoir faire progresser la civilisation en manipulant la matière de façon à construire des gratte-ciels, des grandes routes, des automobiles et autres réalisations du même genre. Or, une telle civilisation ne peut qu'être qualifiée de matérialiste, car ceux qui y participent ne connaissent pas le but de l'existence.

    Ce but consiste à atteindre Vishnu; mais, plutôt que de chercher à Le rejoindre, les gens se laissent égarer par la manifestation externe de l'énergie matérielle. En conséquence, le progrés matériel ne peut être qu'aveugle, et ceux qui dirigent un tel développement matériel sont, eux aussi, aveugles; ils guident simplement ceux qui les suivent dans la mauvaise direction." - Srimad Bhagavatam 5.1.14 -

   
"Ce ne sont pas les moyens artificiels qui rendront la vie plus agréable, mais plutôt à une existence simple vouée à de hautes pensées". - Srimad Bhagavatam 2.2.37 -



  L'AVEUGLE ET LE PARALYSE   



    " L'Inde peut de nos jours être comparée à un paralysé, alors que l'Occident ressemble à un aveugle. Depuis 2000 ans, l'Inde a été dominée par des étrangers, et les pattes de son progrès économique lui ont été coupées. Les yeux des Occidentaux, en revanche, sont devenus aveugles en raison de l'éclat éblouissant du progrès matériel.

    Les aveugles d'Occident et les paralysés d'Inde peuvent s'aider, l'un et l'autre", dit Srila Prabhupada. "Le paralysé, qu'est l'Inde, peut marcher grâce aux jambes des Occidentaux et l'aveugle, qu'est l'Occident, peut voir avec les yeux du paralysé. En résumé, le progrés matériel des pays d'Occident et l'héritage spirituel de l'Inde peuvent s'entraider pour élever ensemble toute la société humaine". - Srimad Bhagavatam 4.25.13 -


    "Celui qui comprend le dessein de Krishna, Dieu, la Personne Suprême, devraît avec sérieux saisir l'importance du Mouvement pour la Conscience de Krishna et y prendre part sérieusement. L'on ne devrait pas consacrer son énergie à l'ugra-karma, c'est-à-dire à un labeur inutile visant au plaisir des sens". - Srimad Bhagavatam 9.24.5 -

Commenter cet article