Srila Prabhupada

Rechercher sur le site :

 
recherche par freefind avancée

Amour, sexe et illusion

Le Karma, une justice infaillible

 

Publié par Jagadananda das

Sri Balarâma et la force spirituelle







Aujourd'hui est la fête de Balarâma, le jour de la célébration de Son apparition. A cette occasion,  j'ai relu une classe que Srila Prabhupada avait donné à l'occasion de l'apparition de  Nityânanda Râma, le 2 Février 1977, à Bhubaneswar. Prabhupada  expliquait dans cette classe que le nom même de Balarâma exprimait la force. Mais, il spécifiait aussi que le genre de force à laquelle  faisait allusion le nom de bala (force) -râma n'était pas, à proprement parler,  la force matérielle c'est-à-dire la force physique, la santé , la force musculaire, etc.., mais bien plutôt la force spirituelle.

Il élaborait plus avant sur ce thème, précisant  que la force physique provenait en réalité de l'âme et non pas du corps. Sans la présence de l'âme à l'intérieur du corps, celui-ci ne peut agir. Ce sujet  de la différence entre le corps et l'âme ayant été abordé de trés nombreuses fois par Prabhupada, cela montre combien  il constitue un sujet de connaissance préliminaire fondamental. Ainsi, avant de pouvoir accéder aux niveaux de connaissance supérieure  de la conscience de Krishna ( et notamment développer plus avant sa relation personnel avec Dieu, Krishna), il faut vraiment comprendre et assimiler  ce premier point .

Srila Prabhupâda poursuivait alors plus avant son raisonnement en disant que cette connaissance  spirituelle supérieure, (de l'action de la force spirituelle prédominant sur la matière) n'est pas accessible à tous. Beaucoup, dont d'iminents soi-disants savants n'arrivent  pas à comprendre qu'à l'origine la réelle force est d'origine spirituelle. "Aussitôt que l'âme sort du corps, aussi intelligent que l'on soit, aussi puissant, influent, etc..., que reste-t'il dès l'instant ou l'âme quitte le corps ?... Ainsi, où se trouve cette force? La force est partie...Donc, la réelle force est spirituelle."

Et cette force spirituelle est Balarâma." Elle provient de Balarâma. Et ainsi, (puisque la force est spirituelle et qu'elle provient de Balarâma) nous devons prendre refuge aux Pieds-pareils-au-lotus de Balarâma. Et Prabhupâda précise que Balarâma signifie guru-tattva. Balarâma représente le guru ou maître spirituel. A l'appui de tout cela, il site une injonction védique:  " Nāyam ātmā bala-hinena labhyaḥ. Cette bala- hinena labhyaḥ, cette  injunction Védique signifie  'Sans la miséricorde de Balarâma vous ne pouvez pas comprendre, vous ne pouvez pas réaliser votre identité spirituelle'." (1)


Plus loin,  Prabhupada élabore sur ce point: "Que vous soyez un grand conférencier,... que votre intelligence soit brillante.. que vous soyez un savant érudit, un universitaire diplômé,...cela ne suffit pas pour comprendre ."

Comment comprendre alors? " Par la force spirituelle." " Et qu'elle est la source de cette force? La source de cette force est Balarâma, l'émanation plénière de Krishna, prakāśa-vigraha. Krishna,  Lui-même, Se manifeste à travers Balarâma..."





Prières à Sri Balarâma


Mon cher Seigneur Balarâma,



Je tombe tel un baton (dandavat)  à Vos Pieds-pareils-au-lotus. Veuillez je vous en prie, Seigneur, accepter mes humbles obeisances.

Quel droit ai-je de m'adresser à Vous, Dieu la Personne Suprême, moi qui suit déchu et ignorant?

J'ai trouvé une prière aujourd'hui en lisant le Chaitanya Charitamrita qui caractérise justement ma situation par rapport à la vôtre, ô  Seigneur Tout puissant. Il s'agit d'une prière offerte par le seigneur Brahmâ après qu'il eut ravi les vaches et les pâtres:  

"Où suis-je, infime créature, grand de sept fois la longueur de ma main? Me voici enfermé dans cet univers constitué par la nature matérielle, l'énergie matérielle totale, le faux égo, l'éther, l'air, l'eau et la terre. Et quelle est Ta gloire? Des univers infinis émanent des pores de Ton corps, telles les particules de poussière qui passent par l'embrasure d'une fenêtre."
             Srimad-Bhagavatam  (10.14.11)

Vous êtes Dieu, la Personne Suprême,  Créateur de millions d'univers qui émanent des pores de Votre corps lorsque Vous apparaissez sous la forme de Votre émanation pleinière de Karanodakasayi Vis
nu et, moi,  je ne suis qu'une infime entité vivante, et pourtant votre serviteur. Comme le confirme la  classe précédente de Srila  Prabhupada ,  de Vous provient la force spirituelle et sans Votre miséricorde il est impossible de réellement avancer sur la voie de la pure bhakti .  C'est pourquoi je Vous prie, cher Seigneur,  avec toute l'humilité et la soumission dont je suis capable,  de bien vouloir aider le pauvre serviteur-aspirant que je suis à acquérir la force spirituelle nécessaire pour développer un pur amour pour Krishna, la Forme la plus accomplie de Votre personne, qui joue le rôle de Votre frêre à Vrindâvana et que dont Vous chérissez Vous-même le service comme le confirme le Nectar de la dévotion

  Cher Seigneur Balarâma, veuillez m'aider s'il Vous plaît (Vous qui apparaissez sous Votre forme de miséricorde de Nityananda, l'éternel compagnon du Seigneur Chaitanya),  à avancer sur la voie du pur service de dévotion offert à Krishna, en acquérant la force nécessaire pour vaincre les désirs matériels accumulés depuis si longtemps dans mon coeur,  et qui m'empêchent de Vous servir comme je le devrais, de façon immotivée et ininterrompue.

Srila Prabhupada Ki Jaya !!! Sri Sri Krishna Balarâma Ki Jaya !!!!





(1)
nāyam ātmā pravacanena labhyo
na medhayā na bahunā śrutena
yam evaiṣa vṛṇute tena labhyas
tasyaiṣa ātmā vivṛṇute tanūḿ svām
 


"Nul ne peut  atteindre le Seigneur Suprême par sa seule érudition, ou bien grâce à une intelligence développée, ni même par une écoute soutenue. Seul peut l'atteindre celui qu'Il a Lui-même choisi.  A celui-là Il manifestera Sa Forme personnel."
                Katha Upanisad 1.2.23

Commenter cet article

Simon 11/08/2009 10:23

Haribol, merci pour ces superbes citations. Je n'avais jamais lu ou entendu ceci au sujet de Balaram... Je n'ai pas pû aller voir Balaram pour Sa fête. J'irai au temple pour RadhastamiA bientôtSimon