Srila Prabhupada

Rechercher sur le site :

 
recherche par freefind avancée

Amour, sexe et illusion

Le Karma, une justice infaillible

 

Publié par Srila Prabhupada

 Au cours d'un entretien avec un journaliste du London Times, Srila Prabhupada se prononce sur la question du  maître spirituel, des vrais et faux gurus: "Si vous cherchez une spiritualité de pacotille, vous allez trouver de nombreux escrocs qui se font passer pour gurus; mais si vous êtes sincères, alors vous rencontrerez un guru sincère...Un véritable guru, un maître spirituel authentique, est un pur représentant de Dieu; à ce titre, il ne parle strictement que de ce qui a trait à Dieu...Un vrai guru  n'a rien d'un homme d'affaires; il représente Dieu dont il transmet fidèlement l'enseignement et aucune autre parole ne sort jamais de sa bouche".
 

 

    Première Partie: 



Sa Divine Grâce A.C. Bhaktivedanta Swami Prabhupada

 


Le journaliste: Votre Grâce, l'attrait que la spiritualité exerce sur l'homme se fait de plus en plus ressentir, semble-t-il. Pourriez-vous m'expliquer la cause d'un tel phénomène?

Srila Prabhupada :
Cette inspiration est tout à fait naturelle chez l'homme car en tant qu'âme spirituelle, il ne peut connaître le bonheur dans l'existence matérielle. Aussi vrai qu'un poisson ne sera jamais heureux hors de l'eau, l'homme sans conscience sprirituelle ne goûtera jamais le bonheur véritable. Le progrès scientifique et le développement économique ont aujourd'hui d'innombrables partisants; pourtant, ces derniers ne sont pas heureux car leurs aspirations ne représentent pas le vrai but de l'existence. De nombreux jeunes réalisent cela et rejettent un mode de vie aussi matérialiste pour se tourner vers la spiritualité. Voilà en effet vers quoi doit s'orienter notre recherche car la conscience de Krishna est le véritable but de la vie. Sans conscience de Krishna, vous ne pouvez pas être heureux; c'est un fait. Voilà pourquoi nous vous invitons tous à étudier ce Mouvement et à en saisir toute la grandeur.


Le journaliste:  Je dois vous dire franchement ce qui  m'inquiète: voici quelque temps, un yogi venu des Indes a débarqué en Angleterre - beaucoup entendirent ainsi parler de "guru" pour la première fois. Depuis, c'est toute une pléiade de "gurus" qui surgissent de nulle part, et j'ai parfois le sentiment qu'ils ne sont pas tous aussi authentiques qu'ils se doivent de l'être. Ne devrait-on pas prévenir tous ceux qui songent à se tourner vers la spiritualité de s'assurer que leur guide est bien authentique?

Srila Prabhupada : Oui, évidemment, c'est très bien de chercher un guru, mais si vous voulez un guru de pacotille, autrement dit si vous désirez être trompé, vous en trouverez beaucoup de cet acabit. Par contre, si vous êtes sincère, alors vous rencontrerez un guru sincère. C'est parce qu'aujourd'hui les gens veulent tout obtenir à peu de frais qu'ils se font tromper. Pour notre part, nous demandons à nos disciples de renoncer à toute forme de vie sexuelle illicite, à la drogue, à l'alcool et aux autres excitants, aux jeux de hasard, et de ne pas manger de viande. La masse des hommes considère qu'il est très difficile de suivre tous ces principes et y voit une contrainte bien embarrassante. Mais si quelqu'un leur propose: "Vous pouvez agir comme bon vous semble, peu importe. Il suffit que vous adoptiez ce mantra", celui-là, ils l'estimeront beaucoup. En fait, les masses aspirent à être trompées, et c'est pourquoi les charlatans se manifestent. Personne ne veut se plier à aucune forme d'austérité; la vie humaine est destinée à l'austérité mais personne n'est prêt à l'accepter. Voilà pourquoi ces charlatans viennent avec leurs boniments: "Pas d'austérité, faites ce qui vous plaît. Vous me remettez simplement votre argent, contre quoi je vous offrirai ce mantra, et en moins de six mois, vous serez devenu Dieu." Voilà ce qui se passse aujourd'hui. Si vous désirez être trompé de la sorte, les escrocs se montreront.

Le journaliste:  Qu'en est-il alors de celui qui aspire sincèrement à la vie spirituelle mais qui, par malheur, s'en remet à un faux guru?

Srila Prabhupada : Toute formation, aussi élémentaire soit-elle, exige que l'on y consacre beaucoup de temps, de travail et d'étude. Si donc vous désirez vous consacrer à la vie spirituelle, vous devez devenir sérieux. D'où vient que l'on puisse devenir Dieu en l'espace de six mois tout simplement grâce à quelque mantra magique? Pourquoi se laisse-t-on attire par de tels boniments si ce n'est qu'on veut précisément être trompé?

Le journaliste:  Comment reconnaître l'authenticité d'un guru?

Srila Prabhupada : Qui, d'entre mes disciples, peut répondre à cette question?

Un disciple :
Je me souviens qu'un jour, John Lennon eut la même question, et vous lui avez répondu: "Il suffit de trouver celui qui se voue tout entier à Krishna. Celui-là est authentique."

Srila Prabhupada : Précisément. Parce qu'il est le pur représentant de Dieu, le véritable guru ne parle strictement que de ce qui a trait à Lui, et il ne manifeste aucun intérêt pour la vie matérielle. Il est concerné par Dieu, voilà tout; c'est l'un des critères d'authenticité du guru: il est absorbé dans la Vérité Absolue (brahma-nistham). La Mundaka Upanisad enseigne, srotriyam brahma-nistham: "Le guru authentique connaît les Ecritures, maîtrise le savoir védique, et il dépend tout entier du brahman." Il doit donc connaître la nature du brahman, du spirituel, et savoir comment s'y établir. Telles sont les caractéristiques mentionnés par les Vedas. Le guru authentique, répétons-le, représente le Seigneur Suprême au même titre que le vice-roi représente le roi; c'est pourquoi il n'invente rien de ce qu'il enseigne. Tout ce qu'il dit est en accord avec les Ecritures et les acharyas qui l'ont précédé. Il ne vous racontera jamais que vous pouvez devenir Dieu en l'espace de six mois en récitant un mantra. Là n'est pas sa fonction. Son rôle consiste plutôt à demander à chacun de servir Dieu avec dévotion: "Je vous en conjure, éveillez votre conscience divine." Voilà, en essence, la mission du vrai guru. Celui qui, au nom du Seigneur, se consacre ainsi à convaincre autrui de servir Dieu avec dévotion, celui-là est un guru authentique.

Le journaliste:  Que pensez-vous alors des prêtres chrétiens?

Srila Prabhupada : Chrétien, musulman ou hindou, peu importe. Celui qui parle uniquement au nom de Dieu est un guru. Ainsi de Jésus-Christ, par exemple, qui s'adressait aux foules en disant: "Efforcez-vous seulement d'aimer Dieu." Là réside la preuve de l'authenticité du guru: chrétien, musulman ou hindou, il sait convaincre autrui d'aimer Dieu; mais jamais il ne prétendra  "Je suis Dieu" ou encore "Je vais faire de vous l'égal de Dieu". Il dira plutôt "Je suis le serviteur de Dieu, et je veux que vous le deveniez également". Peu importe la manière dont il est habillé. Caitanya Mahaprabhu Lui-même disait: "Quiconque peut transmettre à autrui la science de Krsna devient par là un maître spirituel," Le maître spirituel authentique n'a d'autre souci que d'amener autrui à servir Krsna avec dévotion. Voilà sa seule fonction.

Le journaliste:  Mais les mauvais gurus ne sont-ils pas...

Srila Prabhupada : Les "mauvais gurus"??  Qu'entendez-vous par là?

Le journaliste:  Ceux qui ne veulent que l'argent et la gloire.

Srila Prabhupada : Mais comment un être corrompu peut-il devenir guru? [Rires] Comment le fer peut-il se transformer en or? C'est impossible, et de même un guru ne peut pas être "mauvais". En fait, l'expression "mauvais guru" constitue un paradoxe. Souciez-vous donc simplement de comprendre ce qu'est un guru authentique: celui qui ne parle que de Dieu. S'il ne voue pas toutes ses paroles à Dieu, c'est qu'il n'est qu'un imposteur, car le guru ne dit jamais d'inepties. Il ne peut pas être question de "mauvais guru", cette expression n'a aucun sens logique. Par définition, le mot guru est synonyme d'authenticité. Sachez simplement qu'on le reconnaît à ce qu'il ne parle que de Dieu et s'effforce de convaincre les hommes de s'abandonner au service divin.

Le journaliste:  A supposer que je désire recevoir de vous l'initiation spirituelle, quelles conditions me faudrait-il remplir?

Srila Prabhupada : En premier lieu, vous devriez renoncer à la vie  sexuelle illicite.

Le journaliste:  Que faut-il comprendre par "illicite"? Toute vie sexuelle?

Srila Prabhupada : Est illicite toute activité sexuelle qui n'entre pas dans le cadre du mariage. L'animal, lui, n'est soumis à aucune règle particulière, mais l'homme, par contre, dans tout pays, toute religion, doit se plier à certaines restrictions concernant la vie sexuelle. Vous devriez également abandonner l'usage de tout excitant et substance enivrante - thé, alcool, cigarette, marijuana....

Le journaliste:  Est-ce tout?

Srila Prabhupada : Non...Il vous faudrait en outre arrêter de manger de la viande, des oeufs et du poisson, et abandonner les jeux de hasard. Si vous ne renoncez pas à ces quatres activités pécheresses, vous ne pouvez pas recevoir l'initiation.

Le journaliste:  Combien avez-vous de disciples dans le monde entier?

Srila Prabhupada : Si vous avez quoi que ce soit d'authentique et de précieux à proposer, ne vous attendez pas à faire de nombreux adeptes. Par contre, les initiations sans valeur sont prisées par beaucoup. Toujours est-il que nous avons initié environ cinq mille disciples.

Le journaliste:  Est-ce que le Mouvement pour la Conscience de Krishna s'accroît progressivement ?

Srila Prabhupada : Oui, mais lentement; les gens n'aiment pas les restrictions.

Le journaliste:  Où rencontrez-vous le plus de succès?

Srila Prabhupada : Aux Etats-Unis, en Europe, en Amérique du Sud et en Australie; sans oublier l'Inde bien sûr, où des millions de personnes pratiquent la conscience de Krsna.

 

                        SUITE....

Commenter cet article