Srila Prabhupada

Rechercher sur le site :

 
recherche par freefind avancée

Amour, sexe et illusion

Le Karma, une justice infaillible

 

Publié par Bhakti Caru Swami



 
 

Le texte suivant de Sa Sainteté Bhakti Caru Swami (membre  du GBC et un des maîtres spirituels éminents de l'ISKCON),  sur la cause  historique des difficultés d'expansion que recontre l'ISKCON, est  d'une importance majeure. Maharaja,  avec clairvoyance et courage, met le doigt sur ce qui est, selon lui, à l'origine du ralentissement significatif de l'expansion de l'ISKCON: le fait d'avoir dénié à Srila Prabhupâda, le maître spirituel-fondateur de l'ISKCON,  la place de première importance qui lui revenait (titre original " Stumbling blocks and stepping stones"; traduction française :  Ashley Viswanath et Jagadânanda das).


Inspiré par les nombreuses idées et observations pertinentes  soulevées par la question du guru-tattva dans l'iskcon, je ressens le désir d'exprimer quelques idées et réflexions sur le sujet.

Srila Bhaktivinoda Thakura, en ravivant le mouvement du Sankirtana de Sri Caitanya Mahaprabhu, réalisa que la tâche immense de répandre la Conscience de Krishna à travers le monde, dans chaque ville et  village, serait impossible à accomplir sans l'effort collectif des dévots des générations futures . Il comprit ainsi la nécessité d'avoir une institution, et il en donna le modèle sous la forme du "Namahatta" (le marché du Saint Nom) et du " Visva Vaisnava Raja-Sabha " (l’Assemblée Royale des Vaishnavas du Monde Entier). Srila Bhaktisiddhanta Sarasvati Thakura donna une forme à ce projet grâce à sa " Gaudiya Matha " et lorsque cette institution se désagrégea, Srila Prabhupada raviva l’esprit de son Guru Maharaj à travers l'ISKCON.

Il est important de noter que tous trois, Srila Bhaktivinoda Thakura, Srila Bhaktisiddhanta Sarasvati Thakura et Srila Prabhupada, donnèrent plus d'importance à l'institution qu'à leur propre autorité - bien que fondateurs et organisateurs de l'institution, ils se considéraient eux-mêmes comme des membres ordinaires de leurs intitutions respectives.Srila Bhaktivinoda Thakura, par exemple, se considérait lui-même comme un simple balayeur du Namahatta. Srila Bhaktisiddhanta Sarasvati Thakura, lui, se désignait comme un serviteur de la Gaudiya Matha  et Srila Prabhupada, se considérait comme  un membre du Conseil d’Administration d’ISKCON (GBC).

 
Bien que Srila Prabhupada  ait répandu la Conscience de Krishna partout à travers le monde, en une période remarquablement courte de dix ans, il sut qu’il ne pourrait pas de son vivant, l'étendre à chaque ville et village ; ce serait aux générations à venir d’accomplir cette mission. C’est pourquoi, il insista tellement pour que la continuité de sa mission soit effective, qu'elle se fasse à travers l'ISKCON. Des personnalités, comme Srila Bhaktivinoda Thakura, Srila Bhaktisiddhanta Sarasvati Thakura et Srila Prabhupada, ne  viennent que très rarement gracier ce monde de leur présence.  Si ces trois grandes personnalités se sont succédées, c'est à  la miséricorde sans cause de Sri Chaitanya Mahaprabhu que nous le devons.  En réalité, l'apparition sur terre de telles personnalités est l’arrangement divin de Sri Caitanya Mahaprabhu . Le Seigneur désirait ainsi raviver Son mouvement de Sankirtana et accomplir Sa prédiction selon laquelle le mouvement pour la Conscience de Krishna se répandrait dans chaque ville et village de cette planète Bien que mis en puissance par Sri Caitanya Mahaprabhu,  capables ainsi de tout acccomplir et de réaliser d’incroyables miracles, ils insistèrent cependant, afin d'accomplir le but ultime de  Sa  mission,  sur la continuité collective du mouvement à travers l'institution.  Srila Bhaktisidhanta Sarasvati Thakura était une personnalité extrêmement brillante qui attira à sa Gaudiya Matha d’innombrables sommités de son époque. Cependant, trés vite après sa disparition, avec la désintégration de la  Gaudiya Matha et en dépit de toutes ces sommités, la propagation de la Conscience de Krsna  pratiquement s'arrêta.
 
Selon Srila Prabhupada, tout cela arriva parce que les disciples demeurèrent incapables de saisir l'importance qu'il y avait à continuer la mission à travers l'institution qu'il avait établi. Ils s'accrochèrent au concept traditionnel et en conclurent qu'un héritage spirituel ne pourrait pas véritablement se continuer par l'intermédiaire d'une institution dirigée par un groupe d'administrateurs ordinaires. Ils désobéirent aux instructions de leur maître spirituel et nommèrent un achârya  (qui finalement tomba),   et donc, l’institution qu’il a avait pris tant de soin à batir, s’effondra.
 
Srila Prabhupada, dans le but de protéger son ISKCON de cette malheureuse éventualité,  nous a vigoureusement mis en garde de ne pas reproduire les mêmes erreurs que ses frères en Dieu, après la dispariton de son Guru Maharaja, avaient commises. Il nous demanda de continuer la mission sous l'autorité d'une structure de management collectif. Malgré tout, après la dispariton de Srila Prabhupâda, nous avons , dans l'ISKCON, commis la même erreur. Pensant que Srila Prabhupada avait désigné 11 successeurs, (lire à ce sujet "Bon anniversaire lSKCON n°3  ") nous avons également plongé dans le même syndrôme : celui de désigner des leaders spirituels pour l'institution, considérant qu'après la dispariton de Srila Prabhupâda, ceux-ci héritaient de l'ISKCON.
 
En 1987, 10 ans après la dispariton de Srila Prabhupâda, les dirigeants concernés de l'ISKCON abordèrent ce problème, mais celui-ci ne fut pas vraiment corrigée. En ajoutant simplement plus de gurus et en leur permettant d'initier les disciples qu'ils attireraient, l'erreur commise fut quelque peu diluée mais pas vraiment corrigée.
 
Récemment, le corps des GBC  a pris douloureusement conscience des conséquences d'une telle erreur: l'existence d'une autorité parallèle. Cette autorité parallèle est en train de causer des dommages considérables à l'insitution et d'étouffer son développement.  Le corps du GBC a le grand mérite d'avoir abordé le problème avec grand sérieux et d'oeuvrer avec vigueur à sa rectification.
 
Deux éléments essentiels sont requis pour établir solidement une institution : le leader de l’institution et la structure de management. Dans l'ISKCON, il doit être absolument clair que Srila Prabhupada est le leader de l'institution et il y restera aussi longtemps que l'institution durera et la structure de management que Srila Prabhupada a établi  – le GBC, les présidents des temples, les différents chefs de service, etc… doit  être pleinement fonctionnelle.
 
Si nous comparons l'institution de l'ISKCON et sa structure à celle d'une entreprise, nous devons reconnaître Srila Prabhupâda  comme le propriétaire de l'ISKCON, et  les autres leaders de l'institution comme ses gérants. Les gérants gérent, et bien qu'ils reçoivent en contre-partie une rémunération et une prime, le profit est destiné au propriétaire. 
 
Dans l'ISKCON il est important que nous reconnaissions clairement le fait que tout dans l'ISKCON, y compris les dévots, appartiennent à Srila Prabhupâda. C'est seulement après avoir rectifié cette erreur qui étouffe le développement de notre institution, que le mouvement pour la Conscience de Krishna recommencera alors à se répandre, à pas de géant,  à travers le monde entier.

Commenter cet article