Srila Prabhupada

Rechercher sur le site :

 
recherche par freefind avancée

Amour, sexe et illusion

Le Karma, une justice infaillible

 

Publié par Jagad


Prabhupada en 1976 à la Nouvelle Mayapura,"Où est la difficulté?"
 

 

Prabhupada à la Nouvelle-Mayapura, le 3 août 1976, s'entretient avec les dévots dans le "jardin de Krishna-Balarama" de la nécessité de développer son amour pour Krishna, Dieu la Personne Suprême si l'on veut véritablement atteindre au bonheur. Et pendant toute la durée de la discussion, Prabhupada constamment interroge et met au défit les dévots présents (et par la même le monde) de trouver une raison valable et une difficulté insurmontable qui justifierait que l'on ne veuille pas aimer Krishna.Cette discussion entre Prabhupada et les dévots de la Nouvelle Mayapura est un véritable joyau pour les chercheurs sincères du Bhakti-yoga ou de l'Amour divin, le Prema Bhakti. Pour tous ceux qui ont compris qu'il n'y a pas de bonheur possible sans amour, mais pas n'importe quel amour: l'amour de Dieu ou Krishna, la source de la véritable satisfaction de l'âme.


Première Partie:



Pradyumna: (lit le verset de la Bhagavad-gita)
 

man-manâ bhava mad-bhakto
mad-yâjî mâm namaskuru
mâm evaisyasi yuktaivam

âtmanâm mat-parâyanah

 

" Emplis toujours de Moi ton mental, deviens Mon dévot, offre-Moi ton hommage et voue Moi ton adoration. Parfaitement absorbé en Moi, certes tu viendras à Moi"
Bhagavad-gita (9.34)
 

Prabhupada: Ainsi quelle est la difficulté? Krishna nous recommande ces quatre choses:man-mana bhava, " pense toujours à Moi". Man-mana bhava mad-bhakta, " Deviens Mon dévot". A moins de devenir un dévot, vous ne pouvez pas penser à Krishna. Automatiquement. Si vous pensez à Krishna constamment, cela signifie que vous êtes un dévot. Autrement, pourquoi quelqu'un gâcherait son temps à penser à Krishna? Il peut penser aux affaires. Il peut penser à tellement d'autres choses. Uniquement le dévot peut penser à Krishna. Ainsi, si vous pensez à Krishna, automatiquement vous devenez un dévot. Y a-t-il une objection? Qui peut penser à Krishna constamment? Même si ce n'est pas constamment, penser à Krishna? A moins d'être un dévot? Et pour penser à Krishna, quelle est la difficulté? Hein? Y a-t-il une difficulté? Pour penser à Krishna? La faculté de penser tout le monde l'a. Nous pensons à tellement..Notre mental n'est jamais vacant. Nous pensons toujours à quelque chose. Nous pensons toujours à quelque chose, vingt-quatre heures par jour. C'est la nature du mental.

   Ainsi, si  vous pensez simplement à Krishna, votre vie est couronnée de succés. Où est la difficulté? Hmm? Et le résultat est mâm evaisyasi: en suivant ces principes ou en pensant à Krishna, ce qui signifie devenir un dévot...Man-manâ bhava mad-yaji. Quiconque devient dévot, naturellement il s'engagera dans l'adoration de Krishna. Le temple est là, et nous avons l'adoration. Ensuite? Man-manâ bhava, mad-yajî mâm namaskuru. Et l'adoration de Krishna signifie, si vous ne pouvez rien faire d'autre, allez simplement offrir vos obéisances. C'est tout. C'est ouvert à tous. Il n'existe pas de restriction que telle ou telle personne ne puisse venir offrir ses hommages. Non. Tous. Mâm hi pârtha vyapâsritya ye'pi syuh pâpa-yonayah. Même si l'on a pris naissance au sein d'une famille de basse condition, peut importe. Ainsi, où est la difficulté? C'est ce que je veux discuter avec vous. Pour devenir conscient de Krishna, y-a-t-il aucune difficulté pour quiconque n'importe où, dans n'importe quelle partie du monde? Discutons sur ce point. Quelle est la difficulté? Pourquoi les gens ne sont-ils pas conscients de Krishna? Mais la méthode est simple. Man-manâ bhava mad-bhakto mad-yâjî. Le résultat? On ne divertit pas son attention. Mâm evaisyasi. Quelle est la ligne suivante?
 

Un dévot : Mâm evaisyasi yukvaiva


Prabhupada: Yukvaivam, yuktvâva signifie relié. Si vous pensez à Krishna, si vous vous  consacrez à Son adoration, lui offrez vos obéisances, cela signifie que vous êtes déjà relié à Lui.Yukvaiva. Que signifie yukvaiva?

Un dévot: Absorbé, étant absorbé.

Prabhupada: Alors? Lisez la prochaine ligne.

Un dévot: Mâm evaisyasi yukvaivam âtmânam mat-parâyanah.

Prabhupada: Atmânam signifie Krishna. Il est l'Atma Suprême. Chacun de nous nous aimons l'atma (le soi ou l'âme).  S'il y a un danger, tous, immédiatement, nous essayons de nous protéger, protéger ce corps du danger. Pourquoi? Pourquoi cherchons-nous à protéger ce corps du danger? Quelle en est la raison?


Bhagavan : Ils identifient le corps avec l'âme et l'âme est une parcelle intégrante de Krishna.

Prabhupada: C'est une fausse conception, mais c'est en réalité, parce que je vis dans ce corps que je cherche à le protéger. C'est la réalité. De la même façon que l'on protège son pays parce qu'on y vit. Protège sa maison, protège sa propriété parce qu'on l'utilise. De la même façon, c'est parce qu'on en a
 l'utilité que l'on protège ce corps. Mais à l'instant où l'entité vivante n'est plus là dans ce corps, il n'est plus question de lui donner protection. On s'en débarrasse. Même son père, sa mère ou sa famille, ils prennent le corps pour s'en débarrasser. Il n'a plus d'importance. Alors, ainsi finalement, il en ressort que l'on s'aime soi-même. Et l'on s'aime soi-même, et le soi est une parcelle intégrante du Soi Suprême. Par conséquent on s'aime soi-même parce qu'on aime le Soi Suprême. Ainsi, donc, âtmânam mat-parâyanah. En fait, chacun manifeste la propension à aimer parce qu'il aime Krishna. C'est naturel. Donc, Krishna dit qu'"en suivant simplement ce procédé, man-manâ bhava mad-bhakto mad-yâjî. Mâm evaisyasi, essayez de trouver l'objet d'amour parfait.C'est le but de la vie.

Chacun de nous, nous aimons Krishna, et nous ressentons son absence. Et ainsi nous reportons cette propention à aimer sur la mauvaise personne, ici , là, ici, là, ici, là et nous devenons frustrés.


Prithuputra: Vous expliquez dans la Bhagavad-gita, Srila Prabhupada: Bhogaisvarya-prasaktânâm tayâpahrta-cetasâm. " Pour ceux qui sont trop attachés au plaisir matériel et à l'opulence, le service de dévotion ne peut se manifester." - Bhagavad-gita ( 2.44)- Cela peut être une difficulté.

Prabhupada: Du fait que nous désirons le bonheur matériel, il y a une difficulté. Mais, le bonheur matériel , nous en avons l'expérience, il ne peut pas nous donner la satisfaction. Les pays importants, l'Amérique, l'Europe, et beaucoup d'autres, sont avancés en ce qui concerne le bonheur matériel, mais en fait ils ne sont pas heureux. Le bonheur matériel ne peut nous apporter le bonheur. Le bonheur se manifeste en fait quand nous venons à Krishna et l'aimons....Le bonheur signifie aussi l'amour. Soit que vous aimez votre famille ou votre pays ou votre femme, vos enfants, en aimant nous goûtons au bonheur. Mais ce genre d'amour ne procure pas de bonheur. Nous devenons frustrés. Or le réel objet d'amour étant Krsna, si nous progressons jusque là (aimer Krishna), nous serons alors heureux. Nous sommes arrivés à la conclusion que si nous approchons Krishna pour l'aimer nous atteindrons alors la plus haute perfection de l'existence. Parvenu à ce point de notre conversation, pour atteindre cette plus haute perfection de l'existence, où est la difficulté? C'est ce que je vous demande.

Bhagavan: Seulement si l'on est envieux de Krishna.

Prabhupada: Hein? Alors il n'est pas question d'amour, c'est autre chose, mais si vous voulez véritablement aimer Krishna, où est la difficulté?

Les dévots: (ensembles) Il n'y a pas de difficulté.


Prabhupada: C'est ce que je tiens à dire. ( exclamations de
rires des dévots) Si vous ne tenez pas à aimer quelqu'un , alors on ne parle plus de la manière d'y arriver. Mais si vous savez qu'en aimant telle ou telle personne vous serez heureux, il existe alors une façon d'y arriver et celle-ci est trés facile. Et ouverte à chacun. C'est ce que je dis. Maintenant discutons ensemble sur ce sujet.

Visvambhara: Parfois les dévots veulent aimer Krishna, mais ils dévient, ils ne semblent pas...

Prabhupada: Non, non. Ils veulent aimer Krishna, mais ils se laissent divertir par autre chose. Voilà la difficulté. Si vous voulez aimer Krishna, alors suivez cela: man-manâ bhava mad-bhakto mad yâjî mâm namaskuru. Si vous aimez Krishna, pourquoi alors vous laissez divertir par autre chose? Vous êtes engagés dans l'adoration des Murtis, (et en même temps) vous pensez à aimer une femme. Hein? Pourquoi vous laissez-vous divertir? Si vous êtes engagé dans le service de Krishna, appliquez-vous à trés bien L'habiller .
Pourquoi divertir votre attention? Cela signifie que je ne suis pas encore convaincu qu'en aimant Krishna je deviendrai parfait. Voilà la difficulté.

Ainsi, mâm evaisyasi, venez et vivons ensemble, pour s'aimer ensemble. C'est le point. Donc, Krishna dit  "Si simplement vous suivez ce procédé, man-manâ bhava mad-bhaktah, vous viendrez à Moi, viendrez à l'Objet d'amour originel". Ainsi où est la difficulté? Pour atteindre la plus haute perfection de l'existence, où est la difficulté? Est-ce que quelqu'un peut dire " voici la difficulté"?."

Bhagavan: Dans la Bhagavad-gita Krishna dit ye yathâ mâm prapadyante tâms tathaiva bhajâmy aham, selon qu'ils s'abandonnent...

Prabhupada: Tout est dit là, nous sommes en train de discuter sur un point, pour être convaincu cela demande une certaine réalisation. L'amour: nous sommes frustrés à tous les niveaux. Parvenu à ce point de la conversation, (nous pouvons dire que) nous arriverons au niveau de la perfection quand nous atteindrons l'Objet d'amour originel. Il existe tellement d'exemples. Tout comme un enfant, il n'est pas heureux sur les genoux d'une autre femme, il pleure. Mais aussitôt qu'il se trouve sur les genoux de sa propre mère, immédiatement il est heureux. Ainsi, nous essayons d'être heureux de tellement de façons différentes, mais nous ne goûtons pas au bonheur. Lorsque nous arrivons au point essentiel qui est d'aimer Krishna...L'amour est là. Tout le monde recherche à aimer quelqu'un mais nous ne faisons pas un usage convenable de cette propension à aimer. Par conséquent nous sommes malheureux. Ainsi, quand vous parvenez à cette étape, l'amour de Krishna, alors vous êtes heureux. Voici le point. C'est l'instruction que donne notre mouvement pour la conscience de Krishna. Cela dit, pour aimer Krishna, Krishna ne dit jamais que "Afin de pouvoir M'aimer, tu dois travailler à l'usine ou quelque part d'autre à quatre vingt kms de chez toi." Il ne dit pas cela. Simplement, man-manâ bhava mad-bhakto mad-yâjî (fixe ton mental sur Moi, deviens Mon dévot, offre Moi ton adoration).

La question suivante pourrait se poser: si l'on cherche à aimer Krishna, comment pourra-t-on continuer à assurer les autres choses en même temps? On pourrait se poser cette question. Krishna ne dit jamais que "Tu dois aller travailler à l'usine, gagner de l'argent, et ensuite tu pourras M'aimer." Il ne pose jamais cette condition. Y a-t-il aucune condition? (rires) Sur ce point les esprits pratiques diront "Si je pense toujours à Krishna, d'où viendra alors l'argent?" On pourrait se poser cette question. Comment y répondrez-vous?

Bhagavan: Krishna dit: yoga-ksemam vahâmy aham.

Prabhupada: Ah, trouvez ce verset.


Bhagavan:
 

ananyâs cintayanto mâm
ye janâh paryupâsate
tesâm nityâbhiyuktânâm
yoga-ksemam vahâmy aham

"Mais ceux qui M'adorent avec dévotion, méditant sur Ma Forme absolue, Je comble leurs manques et préserve ce qu'ils possèdent"
                 Bhagavad-gita ( 9.22)


Prabhupada : La même chose. Cette méditation est mana-manâ bhava mad-bhaktah, toujours penser à Krishna. Pour ceux qui sont occupés de cette façon, à toujours penser à Krishna, à adorer Krishna, pour de telles personnes, Krishna dit, " Je comble personnellement tous les besoins de l'existence. Je comble personnellement." Mon point est que, ici, à la Nouvelle Mayapura, si vous appliquez ce man-manâ bhava mad-bhaktah, alors tous vos besoins seront automatiquement comblés, ne vous tracassez pas.(rires de satisfaction des dévots). C'est mon point, oui. Vous obtiendrez suffisamment de nourritures, suffisamment de lait, suffisamment de fruits, fleurs, tous vos besoins. Simplement agissez pour Krishna, et pensez à Lui, et ne vous faites pas de tracas pour vos besoins. Ils seront automatiquement comblés. Ne déviez pas de ce point de vue. Simplement absorbez-vous dans cette occupation de man-manâ bhava mad-bhakto mad-yâjî mâm namaskuru. C'est mon point.
 

SUITE...  "Quelle difficulté à aimer Krsna?" 

                                                         

Commenter cet article