Srila Prabhupada

Rechercher sur le site :

 
recherche par freefind avancée

Amour, sexe et illusion

Le Karma, une justice infaillible

 

Publié par BBT

 

L'amour de Dieu dans le sentiment amoureux: Krishna et Radharani avec les gopis

 

Le texte suivant est tiré du Nectar de la dévotion - la science du Bhakti-yoga-,  par Sa Divine Grâce A.C Bhaktivedanta Swami Prabhupada:

 

    On dit le service de dévotion animé d'un sentiment amoureux lorsqu'il est accompli suivant l'exemple des gopis de Vrndavana ou des reines de Dvaraka. Il peut alors revêtir deux formes: l'une dite directe, l'autre indirecte. Mais l'une comme l'autre exigent que l'on marche sur les traces d'une gopi particulière, engagée dans un tel service à Goloka Vrndavana. L'attachement direct au Seigneur dans un sentiment d'amour se traduit techniquement par le mot keli. Or, il est d'autres bhaktas qui n'aspirent pas à un contact direct avec la Personne Suprême, mais qui goûtent tout de même les échanges d'amour du Seigneur avec les gopis, ceci par la simple écoute de leurs Divertissements.   
 

Sri Sri Radha Syamasundara à Vrindavana pour RadhastamiCes sentiments amoureux ne naissent que dans le cœur de ceux qui déjà adhèrent aux principes régulateurs du service de dévotion, plus particulièrement en ce qui a trait à l'adoration de Radha et Krsna dans le temple. De tels bhaktas développent peu à peu pour la Murti un sentiment d'amour spontané, et graduellement, écoutant le récit des échanges d'amour entre le Seigneur et les gopis, conçoivent un attachement pour ces Divertissements. Et c'est à partir du moment où l'attrait spontané s'accentue fortement que le bhakta s'établit dans l'une ou l'autre des catégories mentionnées plus haut. 

  
L'épanouissement de sentiments amoureux à l'endroit de Krsna n'est pas le fait que de la gent féminine. Le corps matériel n'intervient en effet d'aucune manière dans les échanges d'amour spirituels et absolus. Ainsi une femme peut elle acquérir un sentiment d'amitié pour Krsna, et pareillement, un homme devenir une gopi à Vrndavana. C'est ce qu'explique le Padma Purana:


"La forêt de Dandakaranya, où Sri Ramacandra Se retira pendant quatorze années après avoir été banni par Son père, abritait jadis de nombreux sages. Or, à cette époque même, plusieurs grands anachorètes y furent captivés par la beauté de Sri Ramacandra, et exprimèrent le désir d'être un jour femmes pour pouvoir étreindre le Seigneur. Et plus tard, au temps de l'Avènement de Krsna, ces sages prirent également naissance à Gokula Vrndavana, cette fois sous la forme de gopis, les compagnes de Krsna. Ainsi atteignirent-ils la perfection de la vie spirituelle." 

On peut expliquer comme suit l'histoire des sages de Dandakaranya: lorsque Ramacandra, le Seigneur, habitait ces lieux, les sages qui s'y livraient à la pratique du service de dévotion sentirent croître en eux un attrait pour Sa beauté; et leurs pensées de se porter incontinent vers les gopis de Vrndavana, lesquelles échangent avec Krsna des sentiments d'amour. Bien que les sages aient connu le Seigneur dans Ses Formes et de Krsna, et de Ramacandra, il ressort clairement de ce récit qu'ils désirèrent goûter les sentiments amoureux que Lui portent les gopis. Ils savaient que Ramacandra, roi exemplaire, ne pouvait accepter plus d'une compagne, alors que Krsna, doué de tous les Attributs propres à la Personne Suprême, saurait, Lui, combler à Vrndavana tous leurs désirs. Ils en vinrent également à conclure que la Forme de Krsna dépasse en fascination celle de Sri Ramacandra; aussi prièrent-ils pour renaître tel des gopis, afin de pouvoir s'unir à Krsna. A cette requête des sages, Sri Ramacandra garda le silence, marquant par là qu'Il acquiesçait à leur prière. Bénis par le Seigneur, ils naquirent parmi les gopis de Gokula et, tel qu'ils l'avaient souhaité en leur vie antérieure, purent ainsi jouir de la compagnie de Sri Krsna, alors Lui-même présent à Gokula Vrndavana. Comprenons ici que leur désir sublime d'échanger des sentiments amoureux avec Sri Krsna donna à ces sages de parfaire le but de la vie humaine.       

 

Les sentiments amoureux peuvent encore se manifester sous deux aspects: ceux qu'échangent les époux, et ceux qui unissent les amants. Le bhakta qui conçoit pour Krsna un amour du type conjugal s'élèvera jusqu'au Royaume de Dvaraka, où il deviendra alors une des reines du Seigneur. Celui, d'autre part, qui s'éprend de Krsna dans un sentiment purement amoureux obtiendra d'atteindre Goloka Vrndavana, et d'y jouir, en compagnie d'autres gopis, d'échanges d'amour avec Krsna. Et rappelons-nous que ces échanges d'amour ne sont pas accessibles qu'aux femmes. Ainsi que l'exemple des sages de Dandakaranya nous permet de le constater, un homme peut aussi développer de tels sentiments. Quant à ceux qui désirent s'établir dans cette relation amoureuse, mais sans pour cela marcher sur les traces des gopis, ils obtiennent de vivre en compagnie du Seigneur à Dvaraka.


Le Maha-kurma Purana enseigne encore: 


"De grands sages, fils des devas du feu, adhérèrent strictement à tous les principes régulateurs, animés du désir de s'unir à Krsna dans une relation amoureuse. C'est ainsi qu'ils purent, au cours de leur vie suivante, vivre en la compagnie du Seigneur, qui les accepta alors pour épouses, Lui, Krsna, Vasudeva, à l'origine de toute création."

Le nectar de la dévotion par Sa Divine Grâce A.C. Bhaktivedanta Swami Prabhupâda  , chapitre 16: "Le sentiment amoureux"

Commenter cet article