Srila Prabhupada

Rechercher sur le site :

 
recherche par freefind avancée

Amour, sexe et illusion

Le Karma, une justice infaillible

 

Publié par Sahadeva das

 

earth-day-earth-in-hands

 
      sahadevadasa.png Par Sahadeva das


 

On avait bien prévenu nos dirigeants que les bonnes planètes sont difficiles à trouver,  "ne la détruisez pas!", mais ils le firent tout de même, et maintenant ils cherchent à restaurer la Terre au cours de grands grands sommets, tout comme, il y a bien longtemps, un proverbial gars de village avait restauré la lune . Voilà son histoire:

Un homme se rendait une nuit au puits de son village pour y chercher de l'eau. Alors qu'il se penchait sur le puits, il aperçu le reflet de la lune dans l'eau. Pensant que la lune était tombée du ciel, il courut précipitamment chercher une corde avec un gros crochet au bout. Il la jeta dans le puits avec tant de vigueur que la corde accrocha une roche.

Le gaillard ayant tirer violemment sur la corde, il réussit à libérer le crochet qui soudain jaillit hors du puits et l'assomma. Le pauvre garçon tomba sur le sol. Alors, qu'il était allongé par terre, il aperçu la lune dans le ciel. Se redressant immédiatement sur ses jambes, il s'exclama: " C'est vrai, j'ai dû lutter dur, mais Dieu merci, j'ai réussi à remettre la lune à sa place!"

 De la même manière, nos dirigeants mondiaux cherchent à tirer la Terre hors du puits de la spoliation. La Terre est la propriété de Dieu et si nous avions vécu ici selon les voies de Dieu ou selon les voies naturelles, nous n'aurions pas provoqué un tel chaos. Mais nous, particulièrement nos dirigeants , pensont être les maîtres de la nature et de l'univers; si nous voulons, nous pouvons la détruire ou si nous voulons nous pouvons la restaurer.

Tout cela, pensent nos dirigeants, est leur seul prérogative, et relève de leur contrôle absolu. Cette arrogance stupide nous coûtera cher. En ce moment,  la dernière tentative pour "tirer la lune" à lieu à Copenhague durant ce mois de décembre. Des leaders de plus d'une centaine de nations ont confirmé leur participation. Connu commme  "Le sommet du climat", ce congrès a été organisé par l'Organisation des Nations Unies.


Les dirigeants veulent essayer d'abaisser le taux d'émission de carbone et sauver ainsi la planète. Bien sûr,  tout cela sans changer fondamentalement leur style de vie et leur conscience. Mais cela résultera seulement en, "résolutions, dissolutions, révolutions,...et pas de solutions". Nous ne sommes pas seul à penser ainsi. James Hansen, un chef de file scientifique de l'U.S. NASA qui a contribué à alerter le monde sur les dangers d'un réchauffement climatique, a déclaré au journal "The Guardian" que la planète se porterait mieux si les négociations de Copenhague sur le changement climatique se soldaient par une déconfiture.

Selon lui, tout accord possible résultant de telles négotiations serait tellement défectueux,  qu'il vaudrait mieux pour les générations futures de repartir de zéro. Hansen est fortement opposé à tout plan pour le marché du carbone, par lequel des permis pour polluer sont achetés et vendus par l'Union Européenne et d'autres gouvernements, comme moyen le plus efficace de réduire les émissions à effet de serre et de passer à une nouvelle économie de l'énergie propre.

 

091116155935.jpg
 
Hansen ajoute: " Je prèfèrerais qu'il n'y ait rien plutôt que de voir les gens accepter cela comme une bonne voie car c'est la voie du désastre. Lutter contre le changement climatique n'offre aucune place aux compromis qui régissent le monde de la politique. C'est analogue à la question de l'esclavage qu'Abraham Lincoln confronta ou la question du nazisme auquelle fit face Winston Churchill . Ce genre de questions ne souffre aucun compromis.

Vous ne pouvez pas dire, réduisons l'esclavage, trouvons un compromis et réduisons-le de 50 % ou réduisons le de 40 %. " La solution, par conséquent, consiste à opérer un changement fondamental dans notre façon de penser,  un changement de conscience ou un changement du coeur, ou comme suggéré par Hansen " repartir de zéro". Toutes nos actions découlent de notre conscience ou de notre façon de penser, de sentir et d'exercer notre volonté.

Tel que l'affirme Einstein : " Aucun problème ne peut être résolu par le niveau même de conscience qu'il l'a engendré " Croyez-le ou non, cette conscience- qui est manquante - est la conscience de Krishna et on la trouve en abondance dans les livres de Srila Prabhupada. Lire et distribuer les livres de Srila Prabhupada revient à changer la conscience du monde et ainsi à le sauver.


Qui est Sahadeva das?


 Dr. Sahadeva Dasa (Sanjay Shah) est un moine dans la tradition vaisnava. Il est né en Décembre 1966 dans une famille éminente du Rajasthan, en Inde. Il obtint un diplôme de commerce à St.Xaviers College, Kolkata (Calcutta), et termine ensuite son CA (comptables agréés) et son ICWA (Comptabilité Industrielle d'Inde) à un rang national. Il a obtenu récemment son doctorat. Depuis près de 20 ans, il mène la vie d'un moine au sein de l'ISKCON, et s'est donné pour unique mission dans sa vie de servir Dieu et l'humanité. Il voyage ainsi à travers l'Inde et se rend également à l'étranger. Il est l'auteur de plusieurs livres. Il est également un musicien accompli, un compositeur, un chanteur et pratique différents instruments. Il a plus d'une douzaine d'albums à son actif (SoulMelodies.com) Ses différents centres d'intérêts comprennent  les études védiques, la critique sociale, l'environnement, la linguistique, l'histoire, l'art et l'artisanat. Son livre " Une crise mondiale et ses solutions" (oilCrisisSolutions.com) a été salué à travers le monde. Son dernier livre " La fin de la civilisation moderne et des alternatives futures" peut être lu sur Internet (worldcrisissolutions.com). Tous ses livres n'existent pour l'instant qu'en langue anglaise.

Commenter cet article