Srila Prabhupada

Rechercher sur le site :

 
recherche par freefind avancée

Amour, sexe et illusion

Le Karma, une justice infaillible

 

Publié par Sesa et Jagadananda das


liberte.jpg

 
D'après un article de Sesa das (paru dans Ikscon News Weekly)
 
Nombreuses sont les médias du monde qui ont rapporté récemment un évènement aussi dramatique que stupéfiant. Le Nouvel.Obs.com relate le 23 novembre dernier:

"Un homme a été diagnostiqué comme dans le coma pendant 23 ans, avant que les médecins ne s'aperçoivent qu'il était simplement paralysé. A la suite d'un accident de voiture, Rom Houben s'est retrouvé complètement paralysé, mais a été diagnostiqué comme dans 'un stade végétatif persistant' (un coma) alors qu'il était complètement conscient. Il est ainsi resté sous un faux diagnostic pendant 23 ans. Rom Houben, ancien étudiant ingénieur et amateur de sports de combat, avait été victime d'un grave accident de la route.

'J'ai crié, mais personne ne pouvait m'entendre. J'étais un observateur impuissant de ma propre souffrance alors que les docteurs et les infirmières s'efforcaient de parler avec moi jusqu'à ce qu'ils abandonnent tout espoir', raconte via un ordinateur l'homme, aujourd'hui âgé de 46 ans.

En 1983, au moment de son accident de voiture, les médecins ont utilisé un test de coma qui a conclu que sa conscience était 'éteinte'. Il y a trois ans, une nouvelle technologie de scanners a montré qu'en réalité son esprit fonctionnait toujours complètement normalement.

Rom Houben décrit cet instant comme une 'seconde naissance'. Pendant 23 ans, 'j'ai juste rêvé à une vie meilleure', raconte-t-il. 'Frustration est un mot trop faible pour décrire ce que j'ai ressenti'. Il peut désormais 'aimer une vie où les gens ne me considère pas comme mort'.

Le neurologue Steven Laureys explique qu''il peut y avoir beaucoup de cas similaires de faux comas à travers le monde'. 'Tout ceux qui sont classés 'inconscients' devraient être réévalués', estime-t-il. Selon lui, les patients diagnostiqués dans un stade végétatif sont souvent mal diagnostiqués.

Cette affaire relance le débat sur la conscience des personnes dans le coma."


Voilà qui donne froid dans le dos. Ce que Rom Houben a vécu est un véritable cauchemar éveillé, et la perspective probable qu'il puisse exister d'autres cas similaires est trés inquiétant. Mais  voulez vous connaître l'aspect le plus terrifiant encore de cette histoire? Nous vivons tous le même cauchemar !

L'histoire malheureuse de Mr Houben illustre de façon frappante notre condition dans ce monde de matière, à savoir, comment en tant qu'âmes spirituelles, nous nous trouvons piégés dans ce corps matériel. En fait, notre situation est pire encore, parce que contrairement à M. Houben, nous ne voulons même pas d'une vie différente. Nos vies axées sur la recherche du plaisir des sens, sont fondées sur un véritable leurre et pourtant nous nous en satisfaisons. Nous sommes comme ces abeilles qui s'obstinent à vouloir goûter au miel, mais alors que le bocal est fermé, elles ne font qu'en lécher l'extérieur .

 J'ai un ami dévot, Apauruseya das, qui est artiste. Il m'a dit que l'une de ses premières sculptures, réalisée après avoir rencontré la Conscience de Krishna, est une boîte métallique traversée d'un poing qui surgit violemment du couvercle. Cette sculpture impressionnante représente la condition dramatique de l'âme qui tente désespérement de s'échapper de sa prison charnelle, luttant pour retrouver sa pleine liberté, sa véritable nature d'âme. Je peux facilement imaginer combien Mr. Houben a dû ressentir tout cela.

Rom-Houben 650256aPendant 23 ans, "j'ai juste rêvé à une vie meilleure", rapporte l'article. "Frustration est un mot trop faible pour décrire ce que j'ai ressenti." Et Rom Houben rajoute: " Je n'oublierai jamais le jour où ils ont découvert ce qui se passait vraiment avec moi - ce fut ma seconde naissance. Je veux lire, parler à mes amis avec l'ordinateur et jouir de la vie maintenant que les gens savent que je ne suis pas mort."

Il existe un verset, composé par un poète Vaisnava, qui fait écho de façon saisissante aux sentiments de M. Houben. Il parle également d'une deuxième naissance dans cette vie-même et offre l'espoir à toutes les âmes emprisonnées.

 
janame janame sabe pitā mātā pāya
krishne guru nahi mile bhaja hari ei

 Srila Prabhupada, qui  a souvent cité ce verset, explique les difficultés auxquelles l'âme spirituelle est confrontée en naissant :" Le Kavi (poète) Vaisnava dit janame janame sabe pitā mātā pāya , à chaque nouvelle naissance, vous obtenez la protection d'un père et d'une mère, mais,  krishne mile gourou nahi bhaja Hari ei, à chaque nouvelle naissance, vous ne pouvez pas obtenir que Krishna et le guru prennent soin de vous.

Et, à moins d'obtenir  la protection de Krishna et du guru, vous resterez enchaîné au cycle des naissances et des morts répétées. C'est certainement bien d'obtenir un père et une mère et d'avoir leur protection, mais on n'obtient pas aussi facilement Krishna et le guru. Vous devez faire tout votre possible pour les atteindre, car seuls Krishna et le guru vous donnerons la graîne (la bhakti-lata-bija) du service de dévotion , krishne mile gourou nahi bhaja Hari ei. "

 Heureusement, concernant Mr Houben, tous les médecins n'avaient pas renoncé à y croire, et peut-être plus important encore, M. Houben lui-même, n'y avait pas renoncé. Le TimesOnline rapporte : " Quand on lui a demandé comment il avait passé son temps pendant ces 23 ans, il a répondu, "Je méditais - je me perdais en rêveries"

Nous non plus, nous ne devons pas renoncer à y croire, venant à penser qu'atteindre à la perfection de la vie spirituelle est irréalisable. Cette forme humaine est une chance pour notre conscience de Krishna originelle de se révéler; elle est là, juste sous la surface, prête à éclore. Le guru nous attend, toujours prêt à utilliser, pour raviver notre conscience, les techniques spirituelles de l'écoute et du chant des Saints Noms du Seigneur Suprême, prêt à nous donner la connaissance et l'expérience de notre réelle vie d'éternité et de félicité.

Tout cela à travers le procédé facile de la méditation sur le maha-mantra Hare Krishna. Ainsi,  nous pourrons enfin sortir de ce cauchemar et rejoindre notre cher Ami, le Seigneur Krishna, et Ses compagnons dans le monde spirituel.


 
Krishna-au-milieu-des-p--tres.jpg

Commenter cet article